Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Marie du Saint Cordon

Il y a mille ans à Valenciennes,

Vilaine peste fit des siennes

et la ville fut décimée,

Bertholin se mit à prier.

 

Il croyait en toi, Marie,

voulait que la ville soit guérie

de ce fléau maudit.

Par la prière il réussit.

 

Tu tendis un long cordon

qui assura la protection

de tous les habitants

On te célèbre tous les ans

 

Mais dis-moi Marie,

si comme Bertholin je te prie,

est-ce que tu peux entourer d'un cordon

ceux qui ont besoin de protection ?

 

Marie qui entends nos pleurs

peux-tu protéger ceux qui ont peur

des fanatismes et puis des guerres,

des violences de la terre ?

 

Peux-tu accorder protection

à ceux qui n'ont plus de maison ?

Des obus à répétition

ont causé leur démolition.

 

Pourrais-tu encore protéger

les réfugiés, les sans papiers

qui cherchent un lieu où se poser,

attendent un mot pour espérer ?

 

Et protéger l'arc antillais

d'Irma qui vient le ravager,

ce cyclone qui vient détruire

ce qu'on mit du temps à bâtir ?

 

Marie le monde a tant besoin

que tu lui tendes encore la main

pour lui épargner les détresses

qui trop souvent l'oppressent

 

Viens donc encore, nous t'en prions

nous protéger de ton cordon

et nous nourrir, c'est bien normal

de ton cordon ...

ombilical

 

Article publié par Pastorale des Jeunes • Publié Jeudi 07 septembre 2017 - 09h51 • 93 visites

Haut de page