Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Adulte Terre

La femme adultère,

c'est l'opposition entre les bien-pensants et la femme rejetée.

 

Nous faisons partie des bien pensants, Seigneur,

et nous avons avis sur tout.

Nous jugeons facilement.

 

Alors, sur facebook ou les réseaux sociaux,

dans les conversations de tous les jours,

nous nous défoulons, et nous faisons des catégories.

 

Les migrants !

Il faudrait les renvoyer chez eux, entend-on.

Mais regarde la photo d'Alep !

Comment vivre là ?

 

Les Roms !

Les accueillir, oui, mais pas chez nous! entend-on.

Où, alors ?

 

Les jeunes des cités !

OK, ils ne respectent pas toujours les gens ni les lieux.

Mais qui leur donnera du travail.... ?

 

Les prisonniers !

Ils recommencent quand ils sortent ! Clame-t-on.

Mais qui les accueille, qui les aide ?

qui leur apporte de la tendresse ?

 

Voilà,

Comme au temps de Jésus, on serait prêt à lapider

ou alors on se cache dans l'indifférence.

 

Toi, Jésus, Tu ne condamnes personne.

Tu dessines sur le sol, histoire de laisser du temps au temps.

Aux bien pensants Tu poses la question :

« Qui êtes-vous pour juger ? 

Pensez-vous être meilleurs ?»

 

Oui, c'est facile pour nous de juger,

quand nous avons une maison et un travail,

et de dire « ce sont encore nos impôts »

quand on décide d'aider les gens moins bien lotis.

 

Toi, Tu relèves la femme adultère...

et tu lui dis « Ne pèche plus ! »

 

Dans ta Miséricorde, s'il Te plaît,

Relève donc cette famille qui a fait 5000 km

pour se retrouver dans la boue de Calais.

Relève tous ceux qui sont dans la difficulté

et aide nous à être...

une adulte Terre

Article publié par Pastorale des Jeunes • Publié Vendredi 11 mars 2016 - 08h37 • 320 visites

Haut de page