Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Déboussolés ou ragaillardis?

Des disciples, à Emmaüs.

Tout tristes.

Il manque quelqu'un.

Celui qu'ils suivaient a été crucifié.

Déboussolés, les gars !

 

Et puis tout à coup,

Une présence !

Le ressuscité à leurs côtés.

Toi Seigneur !

« Notre cœur n'était-il pas tout brûlant

quand nous parlions avec lui ? »

----------------------------------------------

Moi souvent aussi,

Tout triste de l'absence d'un proche,

d'une disparition, du mal-être de l'un ou de l'autre.

Mes prières ne donnent rien.

Déboussolé je suis !

 

Et à d'autres moments,

je partage les écritures,

je partage le pain,

le matériel comme le spirituel,

le pain de la solidarité et celui de l'Eucharistie.

Mon cœur n'est-il pas tout brûlant ?

----------------------------------------------

 

Des électeurs un peu perdus.

Celui qu'ils avaient choisi n'est pas passé.

Des électeurs tout tristes de la marche du monde,

des valeurs qui s'en vont,

des menaces qui pèsent sur eux...

Déboussolés !

 

Tu t'approches,

Tu expliques le monde,

Tu conseilles,

Tu ne t'imposes pas,

Tu fais mine de t'éloigner

Tu n'attends qu'une phrase de nous …

« Reste avec nous car le soir est proche »

-----------------------------------------------

Trop de gens Te laissent partir de leur vie sans Te retenir,

Trop de gens ne T'invitent pas dans leur chez moi intérieur,

ne reconnaissent pas ta présence...

et nous pensons n'y rien pouvoir faire

Trop de gens déboussolés qui ne partagent pas ton pain.

 

Fais Seigneur que quand nous sommes déboussolés,

nous sachions Te reconnaître,

bien Vivant, près de nous !

Montre nous ta présence en ce monde !

--------------------------------------------

Garde-moi, mon Dieu : j’ai fait de toi mon refuge.
J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu !
Seigneur, mon partage et ma coupe :
de toi dépend mon sort. » (Psaume 15)

Article publié par Pastorale des Jeunes • Publié Jeudi 27 avril 2017 - 15h17 • 124 visites

Haut de page