Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Genève : terre d’accueil pour 40000 jeunes

C’est à un réveillon pas comme les autres qu’ont participé plus de 40000 européens de 17 à 35 ans en ce début de semaine. 18 jeunes du diocèse de Cambrai ont eu la grâce de vivre ce rassemblement et de partager de magnifiques moments lors de la fête des

Départ du diocèse

Partis de Cambrai le 27 décembre notre groupe de pélerins arrageois et cambrésiens posent le pied en terre suisse le 28 décembre à 8h, ils sont des centaines de cars à passer la frontière , un point commun sur toutes les vitres « 30ème rencontre européennes Taizé-Genève »

Rassemblés par nationalités dans un premier temps on leur expose le déroulement de ces 4 jours et on les répartit dans les paroisses autour de Genève.

Notre groupe est divisé en trois et loge à la frontière de la Haute Savoie ( Compesières, Charrot et la Croix de Rozon).

Comme nous 90% des participants sont accueillis en famille. Les Romands ont en effet ouvert grandes leurs portes aux milliers de jeunes catholiques, protestants et orthodoxes venus participer à cette fête de l’œcuménisme.

 

Accueil en paroisse

Après près d’une heure voire deux de transport (quand on s’est trompé de ligne !) nous sommes accueillis par les paroisses. La nôtre Compesières réunit plusieurs petits villages et comprend 2000 âmes. Le plus jeune actif de celle-ci a 54 ans, les jeunes sont peu présents dans leur Eglise, comme dans la nôtre ! Peu importe ce sont 110 participants qui arrivent pour 4 jours et qui vont donner un coup de jeune à cette paroisse et à la Suisse entière comme le dit « la tribune de Genève » le quotidien romand le lendemain.

 

L’esprit de Taizé souffle sur PALEXPO

Le premier grand moment est la prière de 19h à Palexpo. C’est un immense bâtiment constitué de grandes halles, qui va pouvoir tous nous accueillir pour les prières, les repas, les partages ; après avoir fait la queue pour  le premier repas ( boîte de raviolis, pomme et tobblerone ( chocolat)) tous les pélerins se dirigent dans la plus grande halle transformée en chapelle (rideaux oranges, icônes, lumières et sapins) rappelant fortement celle de Taizé. Les frères sont placés au centre de celle-ci et de chaque côté des emplacements pour les jeunes.

Lorsque Frère Aloïs prend la parole il rappelle que Genève était la ville natale de Frère Roger assassiné le 16 août 2005 et fondateur de la communauté de Taizé.

Pour les frères c’est donc un retour aux sources et pour tous les participants c’est l’occasion de vivre un temps de ressourcement. La société actuelle est tellement défaitiste, qu’il est bon de se rassembler et qu’ensemble on peut faire du beau même si nous sommes de confessions différentes.

 

 

 

Frère Aloïs rappelle que l’Europe ne se construira qu’en allant vers les autres, qu’il faut la volonté  d’aller au-delà de nos frontières et de partager ses dons sans pour autant oublier nos spécificités. Il ne faut pas se décourager trop vite, le bonheur demande du temps. Frère Roger allait vers l’Autre sans réfléchir, la réconciliation c’est aussi cela. Pour avancer sur le chemin de la réconciliation, ne pas se poser de questions pour savoir qui doit faire le premier pas. Dieu ne pose pas de condition, il est toujours le 1er à venir à notre rencontre. Jamais nous ne devons nous fatiguer de nous réconcilier, cela ne va pas sans une fatigue intérieure mais vers un combat au bonheur.

 

Temps en paroisse

Chaque matin après le petit déjeuner chez nos hôtes, la paroisse nous accueille pour un temps de prière puis un temps de partage. Les groupes sont constitués de différentes nationalités : des italiens, des ukrainiens, des roumains, des polonais, des chinois, des français ( nous n’étions que 6)  du coup la langue officielle sera l’anglais.

Les temps de partage se déroulent autour de la lettre de Cochabamba ( lettre de Taizé écrite par Frère Aloïs) et autour de l’appel à la réconciliation des chrétiens.

A la suite du chemin qu’a ouvert Frère Roger en créant la communauté œcuménique de Taizé, comment répondre aujourd’hui aux défis nouveaux de nos sociétés ?

La solution serait donc de ne plus gaspiller notre énergie dans des oppositions entre nous chrétiens, parfois de même confessions mais au contraire d’inviter chaque mois les habitants de nos villes pour une veillée de la réconciliation.

Ce qui nous unit est plus important que ce qui nous sépare : laissons transparaître cette réalité dans nos vies.

 

 

Les après-midis suisses

Après la prière du midi, des carrefours sont proposés aux jeunes.

Il leur est possible d’aller en ville découvrir le vieux Genève ( la cathédrale, visite du musée des arts…) aussi on peut apprendre des chants africains ou danses suisses, rencontrer des frères qui vivent en Corée depuis 30 ans, parler commerce équitable ou économie durable, s’engager dans l’humanitaire ou donner sa vie au Christ.

Le soleil aidant, l’air vivifiant et le paysage magnifique des montagnes offrent aux jeunes de découvrir la Suisse et ses habitants. Les bus et trams sont nombreux, les services de transport ont mis les bouchées doubles et  permettent aux participants de se rendre rapidement sur leurs lieux de visite.

 

Pour ceux et celles qui ont besoin de repos, de retrouvailles avec eux-mêmes ou /et avec Dieu, une salle de silence propose ce temps de recueillement.

Là des centaines de jeunes viennent chaque heure prier, se recueillir, se poser, se réconcilier.

 

La fête des nations

Le 31 décembre chaque paroisse s’organise pour préparer un temps de fête.

Après un temps de prière pour la paix chaque nationalité prévoit une animation pour présenter son pays par des chants ou des danses.

A Compesières, l’église est transformée et aménagée pour ceux et celles qui vont intervenir. L’Italie démarre avec des chants, l’Ukraine chante l’hymne de son pays , la Chine nous dit bonne année dans sa langue, la Pologne nous apprend quelques pas de danse, la France et la Roumanie chante elle aussi, Un beau spectacle entrecoupée à 0h00 par les embrassades et de joyeux «  Bonne Année ».

Après un temps de dégustation, les représentations reprennent et nos hôtes se mettent eux aussi à chanter.

Il est plus de deux heures quand chacun regagne sa maison pour une dernière nuit suisse.

Le lendemain autour de 4 prêtres  (français, polonais, italien et ukrainien (de tradition grecque catholique))  une dernière eucharistie nous réunit pour rendre grâce pour ces 4 jours merveilleux. La paroisse nous invite ensuite à partager le repas du 1er janvier avec familles et jeunes, spaghettis bolognaise pour 150 !

 

Nous n’étions que 1700 français, l’an prochain ce sera Bruxelles, espérons que nous serons plus nombreux à vivre ce pèlerinage de confiance sur la terre !

 

Des photos et les méditations de frère Aloïs sont visibles sur www.taizé.fr

 

 

 

Liste d'accès direct. Ce sont des extraits courts du télé journal

 

Rencontre de Taizé: les présentations d'Antoine Reymond, pasteur et membre du Conseil synodal de Lausanne

http://helix-v2.sri.ch/ramgen/tsr/tj/2007/tj_12262007-451k.rm?start=00:06:02.00&end=00:08:51.08

 

Arrivée des jeunes à Genève

http://helix-v2.sri.ch/ramgen/tsr/tj_midi/2007/12/tj_midi_12282007-451k.rm?start=00:03:44.667&end=00:05:22.083

 

Genève: 40'000 jeunes Chrétiens de toute l'Europe arrivent !!

http://helix-v2.sri.ch/ramgen/tsr/tj/2007/tj_12282007-451k.rm?start=00:06:43.083&end=00:08:39.500

 

 

près de 35'000 jeunes sont hébergés par des familles romandes

http://helix-v2.sri.ch/ramgen/tsr/tj/2007/tj_12282007-451k.rm?start=00:10:27.083&end=00:12:05.167

 

Commentaire d'Yves Gerber en direct 28 décembre 2007

http://helix-v2.sri.ch/ramgen/tsr/tj/2007/tj_12282007-451k.rm?start=00:08:39.833&end=00:10:26.167

 

 

Commentaires de Philippe Matthey, délégué épiscopal, église catholique romaine de Genève

http://helix-v2.sri.ch/ramgen/tsr/tj/2007/tj_12292007-451k.rm?start=00:03:15.500&end=00:05:55.333

 

40.000 jeunes chrétiens de la communauté oecuménique de Taizé dans lea ateliers ce samedi

http://helix-v2.sri.ch/ramgen/tsr/tj/2007/tj_12292007-451k.rm?start=00:01:21.250&end=00:03:15.417

 

Radio Suisse Romande

Interviews

Longue interview de deux théologiens et un musicien à propos du Style Taizé

http://helix-1.sri.ch/ramgen/rsr/rsr2/emission_speciale_e2/2007/emission-speciale20071229-183000-56k-001.rm?start=00:00:00.000&end=01:33:00.000

 

"Au-delà des attentes" : Frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200001&sid=8585359

 

"Prier, c'est s'engager" : Roland Benz, pasteur à Genève, un des organisateurs des Rencontres

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500003&ne_id=8585414

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié Jeudi 03 janvier 2008 • 4363 visites

Haut de page