Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Jeunes et Servants à Lourdes : une belle aventure

Près de 70 jeunes se sont retrouvés dans la cité mariale pour vivre avec le diocèse le pèlerinage de Lourdes. De visites en partages, ils ont appris à se connaître ; avec des rires et parfois des larmes ils sont allés à la rencontre d’autres pèlerins


Arrivés lundi matin en gare de Lourdes, ils découvrent d’abord la ville en parcourant à pied la distance qui les sépare de leur hôtel. Rapidement ils se retrouvent à l’hémicycle pour un lancement du pélé jeunes et servants et faire plus amples connaissances avec ceux et celles qui vont les accompagner.
L’après-midi, le diocèse se retrouve pour la cérémonie d’ouverture et se dire qu’il est bon de «  se laisser réconcilier avec Dieu ».
Après celle-ci, le pélé jeunes accueille une vingtaine de petits pèlerins qui nous sont confiés par les mamies ; le soir tous se retrouvent au cinéma pour découvrir comment se sont déroulées les apparitions.
 
Le 2ème jour notre rencontre avec Zachée  nous aide à comprendre que le pardon de Dieu est grand et que si l’on se laisse toucher notre vie est plus belle.
Trois routes ( une Ecole, une Collège et une Lycée-Etudiants ) permettent à chacun de se retrouver dans ces temps de partage et de catéchèse.
L’après-midi nous entraîne dans un jeu de piste dans la prairie et permet de compléter notre découverte du message de Lourdes commencé le matin.
Malgré le temps, petits et grands parcourent Lourdes à pied et comme des milliers de pèlerins marchent sur les pas de Bernadette. Le cachot, le moulin de Boly, l’église paroissiale, tous ces lieux où a vécu Bernadette et découvert la veille dans le film, étonnent les plus jeunes qui ont de nombreuses questions.
Le soir nous retrouvons le diocèse pour la procession mariale qui grâce à une accalmie météorologique peut se vivre dehors !
 
Le mercredi, la messe internationale réunit toutes les nationalités présentes à Lourdes et en épate plus d’un. Cette diversité de couleurs dans les drapeaux, ces sourires sur les visages de ceux et celles qui représentent leur pays ou régions et ces textes et prières proclamés dans plusieurs langues, c’était beau.
La catéchèse sur le fils prodigue permet à l’un ou l’autre de prendre conscience de nos faiblesses par rapport à nos envies, à notre égoïsme …. Mais le Père, si on le laisse s’approcher, accepte de nous pardonner et de nous redonner un nouveau départ.
La procession eucharistique nous permet à nouveau de redire ce MERCI à Celui
qui nous tend les bras chaque fois que nous avons besoin de sa Tendresse.
 
 
Une veillée mariale nous réunit à la basilique supérieure pour une confection de dizainiers et un temps de partage et de prière autour du chapelet.
La pluie écourtant la procession aux flambeaux de nombreux pèlerins se réfugient dans la basilique et viennent partager nos chants et aider les plus jeunes à fabriquer leur dizainier. Les plus rapides en font plusieurs qu’ils offriront aux malades lors de la messe d’onction.
Le jeudi , la journée étant classée côté météo en alerte orange, la prudence nous fait annuler l’ après-midi à Bartrès mais nous prenons quand même la route pour
Nous rendre à la cité St Pierre et partager avec ceux qui y vivent.
 
Le grand moment de la semaine reste la messe d’onction des malades qui réunit le diocèse et permet aux jeunes de se lier avec un malade durant la cérémonie et de l’accompagner dans sa démarche.
Le malade qui reçoit ce sacrement demande la Force de poursuivre sa route malgré la maladie, la peur ou le doute. Beaucoup de jeunes sont touchés par ce geste et sont bouleversés par la cérémonie.
Remis de leurs émotions, ils raccompagnent à l’hôpital St Frai ceux et celles avec qui ils viennent de partager une formidable expérience de vie.
L’après-midi le chemin de croix dans la montagne étonne les petits par la taille des personnages et les plus grands par les expressions des hommes et des femmes qui le composent. Il permet aussi une réflexion et une préparation au sacrement de la réconciliation qui se déroule juste en fin d’après-midi dans la prairie.
 
Le pèlerinage s’achève par une eucharistie au village des jeunes entre les jeunes et servants à la chapelle N.D du Mont Carmel.
Les mercis adressés lors de la messe et le bilan effectué l’après-midi semble dire que la météo n’a en rien perturbé ce pèlerinage et que beaucoup de participants souhaitent revenir l’an prochain.
 
Merci aux animateurs qui ont accompagné ces 70 jeunes et servants et qui ont fait, grâce à leurs dons et complémentarité, que ce pélé fut plein de joies, de rires et d’émotions.
 
 
 

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié Dimanche 26 août 2007 • 10700 visites