Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

La Lumière de Bethléem

Plusieurs centaines de scouts ont accueilli la lumière de Bethléem et fêté les 100 ans du scoutisme avec leur évêque

                   reportage video

P1030797 P1030797   Une cathédrale presque trop petite pour accueillir ce dimanche après-midi plusieurs centaines de scouts venus des 4 coins du diocèse. Ils sont scouts et guides de France, scouts unitaires, guides et scouts d’Europe et même scouts neutres. Ils ont des uniformes de couleurs différentes, des insignes de toutes sortes, certains ont des chapeaux ou des bérets, d’autres portent des drapeaux ou baussans… ils ont tous un foulard (signe d’unité) et un sourire joyeux.

 

Partis de Proville (vers 14h), ils marchent dans le froid reprenant quelques chants scouts. Ils ne s’arrêteront que pour écouter quelques témoignages sur le centenaire du scoutisme célébré partout dans le diocèse, sur le renouvellement de la promesse scoute le 1 Août à l’aube, sur la fête à Lille le 1 Juillet….

P1030812 P1030812  Arrivés à la Porte de Paris (à 16h), Monseigneur Garnier, entourés d’anciens et actuels aumôniers scouts, les attend avec la flamme de Bethléem, la lumière de Bethléem.

.
Quel beau symbole que cette petite flamme si fragile venue en avion de Bethléem, la ville où est né le Christ, la Lumière du Monde. Une invitation à apporter plus de paix et de lumière dans nos familles, nos unités scoutes et guides, nos collèges, lycées, fac…

 

En procession, les scouts suivent leur évêque et les deux aumôniers diocésains, les abbés Eric Bourtrouille et Jean Develter pour se rendre à la cathédrale qui s’illuminent progressivement : « dans nos obscurités, allume le feu qui ne s’éteint jamais ».

 

sevin_2 sevin_2   Dans son homélie, Mgr Garnier évoque le père  Jacques Sevin Ce jésuite lillois est le fondateur du scoutisme catholique. C’est très jeune qu’il entendra l’appel de Dieu à devenir prêtre (ce que les anciens scouts appellent le PHS Plus Haut Service). Jacques y verra une grâce de Sainte Thérèse.

L’Evêque lit alors un extrait de la lettre que lui écrit son père : « tu as bien fait de ne pas douter de nous. Dieu fera de nous ce qu’Il voudra. Nous n’avons garde de vouloir qu’Il ne fasse pas de toi ce qu’Il veut. Il te veut de la Compagnie de Jésus. Restes-y pour notre honneur et notre consolation…. « ne fais pas attention par où tu passeras, mais où tu arriveras » (saint Augustin) »

Et notre évêque d’espérer la même attitude pour les parents d’aujourd’hui si un scout leur annonçait son désir d’entrer au séminaire…

 

Télécharger le fichier PU messe centenaire Cambrai 16 12 2007

Contenu du fichier :

P1030835 P1030835     Jacques Sevin part en Angleterre juste avant la guerre pour découvrir le scoutisme. Il a lu 2 articles plutôt négatifs dans la revue des Etudes. Il découvre émerveillé le scoutisme naissant, boit une tasse de thé avec Baden Powell (BP) et décide de lancer le scoutisme en France !

BP avait donné la fleur de lys aux scouts comme symbole, pour leur éviter de ne pas perdre le Nord (ce symbole indique le Nord sur les vielles cartes marines), le Père Sevin ajoutera la Croix de Jérusalem pour indiquer le but à atteindre : la Jérusalem Céleste, le Paradis !

BP avait donné une loi assez moralisante, le Père Sevin donnera une loi en dix articles au goût d’Evangile.
P1030887 P1030887  Il donnera la prière de saint Ignace comme prière scoute et précisera la spiritualité scoute marquée de l’Esprit jésuite et de l’esprit de Sainte Thérèse et du Carmel.

Mgr Garnier évoque aussi la spiritualité de la tente en citant un passage d’un livre du père Sevin.

Le scout n’est-il pas, par définition, l’homme qui campe et décampe (sans jeu de mots), c'est-à-dire de l’homme qui est toujours libre, dégagé, « expeditus », prêt à partir, prêt à s’installer et toujours provisoirement, au gré des circonstances, c’est-à-dire de la Providence ?

La troupe n’est-elle pas, par définition, une « volante » comme dirait Péguy : le nomade tient-il à son coin de désert ? Il s’inquiète surtout des sources, c’est tout…. Si nous campons, …. C’est pour imprimer pour toute la vie cette mentalité de campeur, c'est-à-dire d’homme vraiment libre, indépendant des soles et des lieux , de l’homme qui ne tient à rien pas même à sa tente et qui, par conséquent, est toujours prêt ».(Pour penser scoutement ).

 

P1030853 P1030853   Autant d’invitations que lance Mgr Garnier, spécialement à Yohann qu’il vient de baptiser :

-         - ne soyez pas installés… le scout n’aime pas les fauteuils

-         - marchez le plus droit possible, vers la Jérusalem Céleste

-         - apportez la Lumière du Christ là où vous vivez !

Et la journée s’achève avec le chant de la Promesse (écrit par le père Sevin)   cliquer pour écouter le chant de la promesse

que notre évêque, ancien louveteau et scout, entonne avec joie. Vivement 2108 et le bicentenaire du scoutisme !

 

Site diocésain Guides et Scouts d’Europe

Site diocésain Scouts et guides de France

Site diocésain Scouts Unitaires de France

 

 

 A la suite du père Sevin, François Triquet  se prépare pour le Plus Haut Service.au Séminaire de Lille

 

01;08;07 01;08;07   « Je ne vous appelle plus serviteurs, (…) maintenant, je vous appelle mes amis, (…) » Jean 15

Cette phrase du Christ me touche beaucoup, car elle reflète, ce que j’ai découvert dans le scoutisme, c’est par le service que j’ai appris à devenir l’ami du Christ.

Dans le scoutisme depuis l’âge de 8 ans, louveteau, éclaireur, routier, chef louveteau,…

C’est à la Toussaints 2001 durant le pèlerinages des routiers scouts d’Europe à Vézelay que j’ai découvert cette belle Amitiés au Christ et j’ai ressenti le besoin de grandir dans cette Amitié…

Certes cette Amitié, comme toute les amitiés n’est pas toujours facile avec ses hauts et ses bas…

Cette Amitié a continué à grandir, le scoutisme m’aidant, avec mon service comme chef louveteau, mais aussi avec le service à Lourdes. Plus particulièrement, en août 2004, durant mon service auprès de mes frères malades avec les foulards blancs, j’ai ressenti cet appel de « me donner… et non pas me prêter… » (P.Sevin) à cet Ami.

J’ai donc pris le temps de mes deux années de BTS pour discerner cet appel avec l’aide de mon accompagnateur spirituel.

"L’histoire de toute vocation sacerdotale comme de toute vocation chrétienne est l’histoire d’un ineffable dialogue entre Dieu et l’homme, entre l’amour de Dieu qui appelle et la liberté de l’homme qui, dans l’amour, répond à Dieu." Jean Paul II

Et en septembre 2006 pour répondre à cet appel, je suis entré en formation au séminaire de Lille pour le diocèse de Cambrai. Aujourd’hui en 2ème année de formation, le scoutisme m’aide encore chaque jour à avancer à la suite du Christ.

 

voir les autres videos

 

 

 

 

Article publié par emmanuel canart • Publié Lundi 17 décembre 2007 • 8049 visites

Haut de page