Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Marie et les jeunes au Saint-Cordon 2010

« Marie est présente dans ma vie, je lui confie tout. C’est un peu une seconde mère à qui je peux tout dire » confie Mathilde, 16 ans à une journaliste. Auprès de Mathilde, plusieurs centaines de jeunes ont assisté au festival marial du Saint-Cordon.

 

VIDEOS DU FESTIVAL (ateliers – procession – concert PUSH)

 

Des ateliers pour dire Marie

 

Le samedi après-midi, les ateliers ont attiré les jeunes à se tourner vers les autres. Les « Troubadours du Seigneur » ont mené la danse en chantant et dansant dans les rues de Valenciennes, pour rendre compte à tous de la joie à vivre en Chrétiens : "Vivre notre foi en chantant, en dansant, en "cirquant" ! En invitant les passants à nous rejoindre et à passer au-dessus de leur timidité. Ce fut un beau moyen d'échanges et de communication, et de voir que le Seigneur est partout " raconte Adrien, 16 ans. D’autres ont réfléchi et échangé avec de jeunes Musulmans sur la place de Marie dans la foi, certains sont allés à la rencontre de personnes incarcérées. Juliette et Nathalie expliquent : « Les portails passés, les verrous fermés, nous voilà accueillies par des hommes souriants venus chercher la Joie, la Confiance et l'Espoir à travers la Parole et les chants ». Les deux jeunes femmes reviennent radieuses d’avoir pu porter un peu de cet espoir recherché. D’autres encore ont participé à un atelier d’animation auprès des enfants hospitalisés à l’hôpital de Valenciennes. Manon raconte: « Ce fut pour tous un moment fort en émotion devant le courage de ces enfants, aux traitements parfois bien lourds. Et nous espérons leur avoir permis d’oublier leur quotidien pas toujours facile, le temps d’un après-midi de fête. »

 

Vivre un temps de fête : c’est bien ce qui a eu lieu tout au long du week-end. Après ces ateliers, les jeunes se sont rendus au lycée Notre-Dame où Monseigneur Garnier leur a rappelé combien ce que les premiers Chrétiens ont vécu il y a 2000 ans est semblable à ce que vivent les Chrétiens d’aujourd’hui. L’expérience des premiers apôtres reste en effet bien similaire à ce que nous pouvons vivre : ils rencontraient des oppositions, se posaient des questions sur la manière d’élargir l’église, sur la manière de régler les conflits au sein même de leur communauté…

Une occasion pour les jeunes de se lancer peut-être dans un groupe de réflexion autour des Actes des apôtres,  sur « la route qui nous change » que nous propose notre évêque, route vers la Pentecôte et le grand événement qui aura lieu dans le stade Nungesser le 13 juin 2011.

 

DSC_0047 DSC_0047  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auprès de Monseigneur Garnier, quatre jeunes femmes, quatre visages d’évangile, quatre sourires lumineux : quatre laïques consacrées, Brésiliennes de la communauté « Palavra Viva ». Au son de la musique, au rythme des chants de louange, ils ont fait danser les jeunes avant de les conduire auprès des « Troubadours du Seigneur » à travers Valenciennes pour un chemin de lumière vers Saint-Géry.

 

 

 

 

Marie, lumière qui nous conduit vers Jésus

 

Plusieurs centaines de jeunes ont donc emprunté les rues du centre ville derrière Marie et sous l’œil des chalands attablés aux terrasses… Beau témoignage d’une église jeune et confiante en sa mère, d’une église de paix et de joie.

 

Cette joie a éclaté à Saint-Géry pour la veillée « PUSH » . Cet acronyme signifiant « Pray Until Something Happens » (prie jusqu’à ce que quelque chose se passe) a bien été repris par les jeunes : la veillée de louange était véritablement une prière de fête, et les refrains de « Il est vivant , il est vivant, même s’il y a deux mille ans qu’Il est mort pour nous » résonnent encore dans nos chères têtes blondes, en témoignent les posts publiés encore aujourd’hui sur Facebook et autres sites d’échange si chers aux jeunes.

 

 

 

18 kilomètres : marcher à la suite de  Marie

 

Le dimanche, l’aventure du Saint-Cordon se poursuit avec le Tour Jeunes. Derrières les bannières rondes auxquelles se rallient les jeunes (et ceux qui veulent les accompagner), on trouve de tous les styles, de tous les âges (des jeunes aux plus jeunes), de toutes les origines…  Avec en tête, Marie, et les « troubadours du Seigneur » qui continuent d’animer avec allégresse ce week-end du Saint-Cordon.

 

 

DSC_0014 DSC_0014  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Parmi eux encore, nos quatre Brésiliennes de la communauté Palavra Viva. Avec les Pères Emmanuel Canart et Mathieu Dervaux, elles animent l’ensemble du tour et donnent des témoignages, expliquent pourquoi Dieu a pris tant d’importance dans leur vie, et combien ce choix les rend heureuses. De là repart un refrain, en français, en portugais, qu’importe, c’est le langage du cœur qui parle désormais.

 

 

Au milieu de la marche, un temps de silence est proposé, silence qui laisse chacun s’exprimer dans le cœur à cœur avec Dieu… en passant par Marie, Notre-Dame du Saint Cordon, assurément. Marie est le plus sûr chemin vers Jésus… et les jeunes l’ont bien compris !

 

 

IMG_5364 IMG_5364  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors quand ils arrivent, après de longues heures de marche, à la dernière étape du Tour, à Saint-Géry, si on lit de la fatigue sur les visages, on y lit surtout la joie d’avoir vécu ce week-end, de l’avoir partagé entre amis, d’avoir prié, d’avoir fait la fête, et d’avoir pris un nouvel élan pour la rentrée. Comme le dit Mathilde, « Le Saint-Cordon, c’est la rentrée avec Marie pour arriver à avancer. » Elle est « ressourcée pour l’année »… et on l’attend donc l’année prochaine !

 

 

 

 

 

 

 

Article publié par Marie Payen • Publié Samedi 18 septembre 2010 • 2652 visites

Télécharger le fichier PDF "Manon témoigne" (30.2 Ko)
contenu du fichier
Télécharger le fichier PDF "Nathalie et Juliette" (22.7 Ko)
contenu du fichier
Haut de page