Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

22 juillet - 2 août : Rio de janeiro

31 juillet


 

Au lendemain de ce magnifique week-end, Julie explique que ce qui l'a le plus marquée, c'est le fait que sur la route parmi les pèlerins, le Pape ait pris le temps «  de s'arrêter. Il est descendu de la papamobile pour aller saluer et prendre dans ses bras une personne en fauteuil roulant. C'était très émouvant. » elle conclut qu' « il est proche des gens, et c'est très touchant ». Sèverine, elle, a été plus spécialement touchée par la méditation qu'il a donnée samedi soir : « un discours simple, fort en émotion, qui est le premier à me toucher. Il a utilisé la métaphore de la graine, expliquant qu'il existe en chacun de nous un petit coin de terre fertile ». Elle comprend que désormais, c'est à elle de chercher le petit coin de terre fertile qui est en elle.

Pour Adrien, les « JMJ sont une aventure spirituelle et humaine avec un grand A ». Ayant géré les 3 catéchèses des évêques de A à Z, il dit avoir eu « une grande joie de (se) mettre au service ». Cela lui donne « envie de s'investir davantage dans l'Eglise », voire même devenir volontaire pour les prochaines JMJ !

Aujourd'hui, nous montons en haut du Corcovado, d'où la vue sur Rio est impressionnante. Le Christ Rédempteur veille sur la ville, et a veillé sur tous les pèlerins pendant ces JMJ !

Nous avons ensuite la chance de vivre une messe sur la plage de Copacabana. Et cette messe est particulière, surtout pour l'une d'entre nous, Jacinthe, qui reçoit le sacrement de Confirmation. Le Père Emmanuel nous rappelle alors à tous le sens de notre baptême, et de tout ce que l'Esprit peut nous aider à vivre.  C'était pour elle « une joie immense de l'avoir partagé avec tout l'ensemble des JMJ. » « J'ai reçu énormément de grâces à ce moment-là » précise-t-elle. À nous désormais d'en vivre, de ces grâces !

 

29 juillet

 

Quel week-end !!!

Quel Pape !!!

Quelle ambiance !

Quelle joie !

Dormir sur Copacabana, quelle chance !

Soyons missionnaires ! Allons de toutes les nations !

 

C'est à peu près ce que ressent chacun au lendemain de ce merveilleux week-end. Plus de 3 millions de personnes étaient réunies sur la plage de Copacabana, parmi lesquelles 80 pèlerins de Lille Arras Cambrai et un Pape François en pleine forme.

 

Y arriver, sur cette plage, en ayant récupéré la boite repas n'était pas une mince affaire ! Il faut dire aussi que le Comité Organisateur a du changer le lieu de ce week-end final et tout réorganiser en 24h (il paraît qu'ils ont trouvé des crocodiles à Guaratiba!!). Le week-end a donc pris place finalement sur la plage de Copacabana, sur le sable fin et avec le roulis de la mer a proximité. Nous avons la chance de pouvoir vivre cette veillée tous ensemble, à 80, juste derrière un écran géant sur lequel nous suivons la retransmission de la veillée.

 

Puis le Pape François est arrivé et la veillée de prière a commencé. Un spectacle vivant commence, où de jeunes hommes construisent sur scène une église, symbolisant l'Eglise qu'avait aussi reconstruite François d'Assise.

 

Le Pape nous parle ensuite des 3 choses importantes à mettre dans nos vies : la prière, les sacrements et le service des autres ! L'un ne peut pas aller sans les deux autres. Lui-même nous témoigne d'ailleurs beaucoup de la simplicité dont il nous parle. Il demande à chaque jeune, plusieurs fois au cours de sa méditation, si nous parlons intimement avec le Christ (et nous demande de prendre un temps de silence pour répondre dans notre cœur), puis si nous vivons pleinement notre foi de Chrétien ou si nous n'osons pas trop témoigner... Il nous exhorte à mettre Jésus au cœur de nos vies, et non en périphérie ou seulement quand nous en avons le temps.

 

Puis chacun se met dans son duvet et s'endort sur la plage...

Et quel réveil ! Quelle vue, ce lever de soleil sur la baie de Rio, sur la plage de Copacabana !!!!

Comment ne pas louer la création avec un tel réveil ?

 

La messe commence ensuite, notre bon Pape François est à nouveau en pleine forme, et nous exhorte à devenir des missionnaires, pas forcément au bout du monde (même si c'est bien aussi), mais déjà chez nous, avec nos voisins. Que nous n'ayons pas peur d'annoncer le Christ ! Il nous demande de ne pas avoir peur « de porter le Christ en tout milieu, jusqu’aux périphéries existentielles, également à celui qui semble plus loin, plus indifférent ». « Jésus ne nous traite pas en esclaves, mais en hommes libres, en amis, en frères ; et non seulement il nous envoie, mais il nous accompagne, il est toujours à nos côtés dans cette mission d’amour. »

Puis il rappelle aux jeunes que l'Eglise a besoin de nous... et précise, toujours avec cet humour qui le caractérise, que lui aussi, le Pape, a besoin de nous : « L’Église a besoin de vous, de l’enthousiasme, de la créativité et de la joie qui vous caractérisent ». Il nous rappelle que le Christ sera avec nous jusqu'au bout, qu'Il ne nous laisse pas seul, même les uns vis-à-vis des autres, il nous envoie tous ensemble : Jésus n’a pas dit : « Va », mais « allez » : nous sommes envoyés ensemble.

 

Pour résumer, le Pape nous dit : « allez, sans peur, pour servir » : « Chers jeunes, en retournant chez vous n’ayez pas peur d’être généreux avec le Christ, de témoigner de son Évangile. »

 

26 juillet

Ce matin nous accueillons Monseigneur Bernard-Nicolas Aubertin, cistercien et archevêque de Tours depuis 2005. Il vient nous parler de ce que c'est que d'être missionnaire du Christ. Il commence par retracer son chemin, marqué par les figures de Charles de Foucault et de St Benoit. Il rappelle qu'être missionnaire, c'est se faire proche des autres, qu'évangéliser, c'est partager. Il appuie ces mots du Pape François qui demande aux jeunes d'avoir « une foi joyeuse » !

 

Après la messe et le repas, nous rejoignons à nouveau Copacabana pour le chemin de croix en compagnie du Pape François. Un des jeunes raconte que « nous avons patienté quelques heures dans la foule de pèlerins de toutes nationalités. Au passage du Pape, la joie et l'émotion se sont mêlées dans le cœur de chaque pèlerin. » Un autre raconte que « ses paroles simples et débordantes d'amour ont pu toucher directement et profondément chacun d'entre nous. »

Nous pensons très fort bien sûr à tous les jeunes qui se réunissent ce week-end à Maubeuge pour Samb'Rio. Nous sommes en profonde communion !!

 

La météo ayant complètement dégradé le site de Guaratiba, le week-end final de demain et après-demain se vivra finalement aussi à Copacabana. Nous aurons donc la chance de dormir sur cette plage mythique, face à l'océan et d'y vivre la veillée et la messe de dimanche !:)

 

25 juillet

 

Ce matin, c'est Monseigneur Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron qui vient nous parler de ce qu'est « être disciple du Christ ». Après avoir rappelé qu'être Chrétien n'est pas seulement être porteur de « valeurs » ou d'une « morale » mais bien qu'il s'agit de « rencontrer le Christ », il se penche sur les passages de la Bible où Jésus demande à certains hommes de le suivre. Il rappelle ainsi que c'est Jésus qui nous appelle, et que nous ne sommes pas Chrétiens à la force de nos propres poignets. Nous avons tous à être des disciples du Christ (mais pas forcément tous des apôtres : là est le sens aussi de l'appel du Christ). Il a rappelé les paroles de Jean-Paul II et de Benoit XVI qui exhortaient les jeunes à n'avoir pas peur d'être catholiques ! Il termine enfin par le sermon sur la montagne, et par l'exigence de ce que Jésus nous demande d'être et de faire... en précisant bien sûr, que cela n'est possible qu'avec l'aide de la prière et de l'Esprit Saint.

 

Nous nous rendons ensuite, après la messe et un repas pris en ville à la cérémonie d'accueil du Pape. Tout le long de la plage de Copacabana, un circuit est mis en place par lequel passe le Pape. Cela nous offre la chance de nous retrouver à à peine quelques mètres de son passage. Nous sommes à nouveau étonnés par sa joie de vivre, son dynamisme et sa simplicité.

 

Nous sommes grandement touchés et émus lorsqu'il commence la cérémonie en demandant un temps de silence et de prière pour Sophie, la jeune parisienne décédée dans l'accident de car en Guyane.

La cérémonie en sa présence fut très belle, présentant diverses traditions du Brésil dont l'histoire de Notre-Dame d'Aparecida que nous sommes heureux de retrouver. Le Pape François rappellera notamment aux jeunes de remettre toujours le Christ au centre !

PS : enfin des photos :)

 

24 juillet

 

Aujourd'hui commencent les premières catéchèses des évêques. C'est Monseigneur Lépine aujourd'hui, évêque de Montréal qui avec beaucoup de simplicité, d'humilité et d'humour nous parle de la soif d'espérance et de Dieu que l'on peut trouver dans un monde parfois si tendu vers la consommation.

Puis Marie-Lou nous donne un très beau témoignage sur sa conversion, et comment elle est arrivée aujourd'hui à vivre ces JMJ.

Nous célébrons enfin la messe tous ensemble avant de rejoindre par petits groupes le centre de Rio, afin de participer au festival de la jeunesse. Certains vont visiter la cathédrale, d'autres vont à la prière de Taizé (frère Alois et des frères de la communauté sont venus à Rio assurer des temps de prière), flâner dans le "vieux Rio" ou partir à la découverte des musées de Rio. Palavra Viva a aussi donné ce soir un concert de louange, aussi vivant que ce qu'ils ont l'habitude de nous offrir.

Avant de rentrer, nous profitons d'une douche massive et continue (bref, on se croirait revenus sous la "drache" du nord !!! On se sent en profonde communion avec vous !!!), qui nous fait accueillir avec beaucoup de bonheur une vraie douche chaude et un lit douillet dans nos familles d'accueil !

 

23 juillet

Pendant qu'une partie de l'équipe de préparation se rend à Santa Cruz (à 50 km de Rio !!) pour récupérer les fameux "kits du pèlerin", le gros des troupes se dirige vers le centre de RIo pour la célébration réunissant tous les français présents aux JMJ de Rio (environ 5000 jeunes !). Le Cardinal André Vingt-Trois préside cette cérémonie.

Après cela, c'est enfin la découverte de la fameuse ville de Rio ! Les bords de mer nous présentent des vagues dignes des plus grands surfeurs, et toute la ville fourmille de JMJistes ! Au gré des ballades dans la ville, on rencontre des Argentins, des Libanais, des Africains, des Polonais, des Chiliens, des Brésiliens... et même des Français !!! :)

Le soir, la grande cérémonie d'ouverture des JMJ voit des centaines de millliers de jeunes affluer vers Copacabana, la plage la plus connue de Rio ! Les pieds dans le sable, nous assistons donc à l'ouverture officielle de ces JMJ, même si notre périple dure déjà depuis près de 2 semaines.
Le retour vers notre lieu d'hébergement longe la mer, ce qui permet de passer le temps (assez long...) pour rentrer dans notre paroisse d'accueil plutôt agréablement !!! et puis, dans les cars, l'ambiance ne s'arrête jamais, et les groupes se relaient pour animer le trajet, qui en priant le chapelet, qui en chantant des chants de louange... Le lit ce soir est bienvenu !!! Demain nous vivrons les premières catéchèses et le festival des jeunes !

PS : pas de photos en ce moment, parce que le soir je n'ai pas le temps de récupérer les cartes SD des photographes, mais je vais faire un effort, promis :)

 

22 juillet

Longue journée de voyage pour rejoindre Rio. Après l'expérience de la joie et de la fête, c'est celle de la patience qui nous est proposée !!! Nous ne sommes pas encore sur la plage de Copacabana  !!!! Au gré des bouchons sur l'autoroute, nous croisons de plus en plus de car remplis de jeunes de toutes les nationalités. Finalement, nous finissons tout de même par trouver notre paroisse d'accueil ! 2 bonnes nouvelles: nous sommes logés en famille et nous sommes dans la banlieue "chic" de Rio (à Barra de Tijuca) ! 1 moins bonne : nous sommes à environ 1 heure du centre ville de Rio ! Il faudra se lever tôt. Par exemple mardi matin pour rejindre la cathédrale pour la célébration réunissant les 4 à 5 000 français avec le cardinal Vingt-Trois. La messe d'ouverture est prévue mardi fin d'après-midi. Ce sera un grand moment ....

Article publié par Marie Payen • Publié Mardi 23 juillet 2013 • 5478 visites

Haut de page