Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

2014 : un Saint-Cordon brésilien sous le soleil !

Découvrez ou retrouvez le Saint Cordon Jeunes version 2014 !

Saint-Cordon-2014_chemin_lumiere (12) Saint-Cordon-2014_chemin_lumiere (12)  

 

Notre-Dame du Saint cordon semble attirer des jeunes de tous horizons : certains sont venus de Reims ou de Paris, la plupart du diocèse de Cambrai, et cinq sont venues... du Brésil !
C'est en effet la Communauté Palavra Viva qui cette année encore a animé la veillée de samedi soir et témoigné lors du tour jeunes du dimanche...

 

Mais reprenons les choses dans l'ordre !

 

 

 

 

Le week-end a commencé par...

 

Saint-Cordon-2014-jeunes_evangelisation (9) Saint-Cordon-2014-jeunes_evangelisation (9)  

... Par des ateliers un peu partout à Valenciennes : car vivre le Saint Cordon, ce n'est pas que dans les églises ! Notre Pape François nous a bien dit qu'il fallait sortir aux périphéries ! et Marie, on sait qu'elle est toujours attentive aux plus petits et aux plus pauvres, aux plus délaissés. Alors il y a eu la périphérie de la prison, où des jeunes du Buisson Ardent sont allés chanter et prier. Il y a eu l'association "La Pose" pour les personnes en difficulté sociale que des jeunes sont aussi allés rencontrer. Et il y a eu ce grand atelier d'évangélisation sur la place d'armes, conduit par les dynamiques jeunes des Troubadours du Seigneur, accompagnés de jeunes du diocèse. Palavra Viva et les Serviteurs de l'Evangile étaient là également pour expliquer aux passants la raison de la présence de cet atelier, et évangéliser.

 

 

 

 

Saint-Cordon-2014_veillee_jeunes (2) Saint-Cordon-2014_veillee_jeunes (2)  

L'après-midi du samedi se poursuit par le chemin de lumière : des flambeaux sont allumés et tenus par les jeunes qui entourent la statue de Notre-Dame du Saint Cordon. Pour Emilie, 16 ans, c'est un moment très fort : "j'ai vraiment aimé le chemin des lumières... J'ai retrouvé beaucoup de personnes. Cette marche derriere la vierge est un souvenir merveilleux de ce pèlerinage !" Emilie, ceux qu'elle a retrouvé et les autres entourent donc Marie jusqu'à l'église Saint Géry où se tiendra la veillée de louange et d'adoration, animée par Palavra Viva et le groupe Ne.al (never alone) de Somain. L'ambiance est présente, la louange est belle, et Jésus par le Saint Sacrement vient accompagner la soirée. Mgr Garnier, notre archevêque, ainsi que Mgr Perrier, ancien évêque de Tarbes et Lourdes sont également présents pour parler aux jeunes. Matthieu, 16 ans, a beaucoup apprécié la veillée : "Les témoignages étaient très enrichissants. Le concert fait par des Brésiliennes et le groupe de Ne.Al, leur musique dansante nous rendait heureux". Laura 16 ans, a plutôt l'impression d'avoir "découvert une facette peu connue de l'église... En effet, nous avons passé un agréable moment de joie où nous avons tous dansé les uns avec les autres, chose que je n'avais jamais vécu dans une église auparavant. C'était génial, j'y retournerai avec certitude l'année prochaine !". Pour Andéol en tous cas, c'était le meilleur moment du week-end, quand "les brésiliennes on chanté, dansé et mis l'ambiance dans l'église pendant toute la soirée."

 

 

Le moment d'adoration était aussi un très beau moment de la veillée :

 

 

Le dimanche, le tour jeunes du Saint Cordon loue Marie avec joie et vivacité !

 

Saint-Cordon_2014_messe (22) Saint-Cordon_2014_messe (22)  

 

 

Après la messe de 9h présidée par Mgr Perrier, les jeunes se mettent en route autour de Notre-Dame du Saint Cordon pour lancer la marche. Au bout de quelques kilomètres, un premier arrêt est effectué à l'école Saint Jan-Baptiste et un premier témoignage de Palavra Viva, avec quelques chants et danses nous rappellent l'essentiel. Marie 14 ans, dit d'ailleurs qu'elle a  "préféré le moment où on a dansé pour montrer notre joie de vivre".

 

 

 

 

Pour beaucoup de jeunes, ce tour du Saint Cordon est important car il permet de retrouver des amis dans la foi. Manon, 20 ans, explique : "Durant le tour cette année, j'ai apprécié de retrouver des amis et surtout, de pouvoir prier avec eux. Même si on ne se voit pas très souvent, la prière nous rapproche tout de suite les uns des autres. C'est notamment avec le chant "Je suis dans la joie, une joie immense..." que j'ai pu ressentir cette grande joie de prier ensemble, d'être rassemblés autour de Marie. "

 

 

Les jeunes se remettent ensuite en marche jusqu'à la maternité Monaco où ils feront une Saint-Cordon-2014-tour_jeunes (4) Saint-Cordon-2014-tour_jeunes (4)  haie d'honneur à la statue de Notre-Dame qui ira rendre visite aux Mamans et à leurs bébés, ce qui a beaucoup marqué Axelle, 13 ans : "J'ai adoré lorsque nous étions à la maternité à accueillir tout les gens qui arrivaient, dont deux futures mamans !! C'était très émouvant !!"

L'occasion aussi de marquer une nouvelle pose et d'écouter à nouveau les évêques leur délivrer un message. Les scouts étaient aussi au service, et le service était la chose importante du pèlerinage pour Jeanne, une des jeunes qui participait au pèlerinage.

 

Lorsque les jeunes se remettent en marche, c'est toujours avec cette joie au coeur ! C'est d'ailleurs ce qui a marqué Léa, 22 ans : "ce qui m'a marquée durant ce week-end, c'est le sourire et la joie de chacun tout au long de ces deux jours... joie de chanter, de danser, de prier... joie d'être ensemble autour de la Vierge."

Les jeunes qui le souhaitent peuvent eux aussi porter la statue de Notre-Dame. Alice, 13 ans, l'a fait et explique : "J’ai porté la statue. Elle était lourde, mais ça valait le coup parce que c’est toute une histoire depuis 1000 ans. Ca nous montrait que Dieu nous aide toujours par l’intermédiaire de Notre Dame”. Lucie, qui a pourtant déjà fait le Tour du Saint-Cordon 5 ou 6 fois a pour la première fois cette année porté la statue, et ça l'a beaucoup marquée, ainsi que Solène, 15 ans.

 

 

Quelques nouveaux pas les mèneront à un arrêt plus long pour profiter de leur pique-nique ! L'occasion bien souvent de retrouver d'autres jeunes que ceux avec qui l'on a marché, de partager un repas convivial et de reprendre des forces pour continuer. Comme pour Simon, 15 ans : "C'est une grande fête avec des moments forts. On peut prendre les chants en canon très joyeux ou le partage au repas comme exemple de foi et de joie. Bref pour moi le tour c'est des belles rencontres et un grand plaisir !"

Un dizainier est offert à chaque jeune en échange d'un "contrat" : celui de prier une dizaine de chapelet (10 "Je vous salue Marie") chaque jour pendant 9 jours (c'est la "neuvaine" du Saint Cordon), notamment pour la paix au Moyen-Orient et les Chrétiens d'Irak. Beaucoup acceptent le contrat, et s'engagent ainsi à prier pour la paix.

 

Saint Cordon jeunes 2014-10 Saint Cordon jeunes 2014-10  

 

Le pèlerinage se poursuit par un temps de marche en silence le long du canal. L'occasion pour ceux qui le souhaitent de se confier à un prêtre pour recevoir le sacrement de réconciliation. C'est ce qui a le plus marqué Robin, 17 ans : "le moment que j'ai préféré, c'est quand on a pu marcher tous ensemble en silence : prier tous ensemble et en même temps chacun de son côté."

 

 

 

 

Palavra viva Palavra viva  
Camila, Josiane et Carmila
Camila, Josiane et Carmila

La dernière étape mène le pèlerinage à l'église Saint Michel, où un temps plus long de témoignage de Palavra Viva clôt le pèlerinage. C'est un témoignage très fort que Josiane, l'une des brésiliennes de Palavra Viva livre aux jeunes :

 

Josiane est née dans une famille modeste au Brésil. La misère et les soucis (incendie de leur maison) entraînent son père dans l’alcool. Sa maman désœuvrée par l’ambiance familiale laisse dépasser le terme de sa grossesse et se présente à la maternité à presque 10 mois de grossesse. Les médecins lui disent alors que son enfant ne survivra pas. Josiane pourtant arrive bien en vie et en bonne santé. Plus tard, les conditions même de sa naissance interrogent Josiane. Elle cherche à savoir si sa vie a un sens puisqu’elle n’était pas désirée. Qui pourra combler ce creux immense ? Ce vide d’amour et de sens qu’elle ressent dans sa vie ? A 15 ans, elle se sent appelée par Jésus lorsqu’à une rencontre de réflexion elle entend cette parole : "« Avant même de te former dans le sein de ta mère, je te connaissais ; avant que tu viennes au jour, je t'ai consacré…. »

 

Ces paroles touchent Josiane au plus profond de son être. Elle comprend que Dieu l’a aimé en premier et qu’Il est là pour elle. Même si elle se sent appelée, elle n’ose pas encore abandonner sa vie de jeune adolescente. Le temps, les rencontres et les épreuves (son père meurt lorsqu’elle a 16 ans) la poussent vers Dieu. Sa réflexion murit et bientôt, elle se sent prête à répondre à l’appel de Dieu. Alors qu’elle va Lui dire oui, une autre épreuve traverse sa vie : son frère ainé meurt à 26 ans dans un accident de voiture. Josiane ne peut se résoudre à laisser sa maman pour rentrer dans la communauté. Elle ne se sent pas le courage de l’abandonner après ces épreuves pour une mère de perdre son mari et son fils. Elle demande alors à Dieu de faire un miracle pour qu’elle puisse accomplir son désir. Après maintes prières, un beau jour, sa maman lui adresse ces paroles « Maintenant j’ai compris où es ton bonheur et je l’accepte. Je demande à Dieu de m’aider tous les jours, c’est à Lui de me soutenir ». Aujourd’hui, Josiane est plus proche de sa mère par la prière et par la foi, bien plus que si elle était restée au Brésil. Voilà le témoignage de Josiane pour dire les bienfaits de Dieu. Comment se taire après toutes ces grâces reçues ? Comment ne pas enflammer le monde par Son amour ? Hélène, 13 ans dit d'ailleurs que " Les histoires des religieuses étaient belles... Ce sont des miracles de Dieu. Dieu a donné une chance. C’est la force de Dieu et c’est une force pour moi”.

 

C'est d'ailleurs aussi ce que nous demande sûrement Notre-Dame : par ce pèlerinage, de commencer une nouvelle année scolaire empli de l'amour de Dieu, et de l'annoncer au monde !

 

La Statue de Marie est ensuite retournée à Saint-Géry, où elle loge toute l'année. Et les derniers moments du pèlerinage sont parfois tout aussi importants ! Comme pour Quentin, 16 ans : "ce que j'ai beaucoup aimé dans le tour du Saint Cordon c'est à la fin quand Marie est retournée à l'église de St Géry et que l'évêque a béni l'assemblée avec l'ostensoir : c'était un très beau moment."

 

Et Salomé, 12 ans, conclut :  "J’ai bien aimé le témoignage des brésiliennes car c’était très émouvant. L’année prochaine, je reviens pour Glorious !

 

Merci à Christophe, François et à Quentin pour les photos et vidéos.

 

Article publié par Marie Payen • Publié Mardi 16 sept 2014 • 2294 visites

Haut de page