Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Pourquoi l'actualité est-elle si sombre ?

Christophe Henning, journaliste, répond à cette question de jeune....

 

Novembre 2004

Christophe Henning, journaliste, répond :

 christophe1 christophe1  

Pourquoi l’actualité est-elle aussi sombre ?

 

Guerre en Irak, conflit en Palestine et attentats à Jérusalem, violences urbaines et accidents de la route, émeutes en Côte d’Ivoire et catastrophes naturelles, procès pour pédophilie et condamnations à mort… Meurtres, maladies, licenciements, misère… A la lecture des journaux quotidiens, le monde en souffrance nous saute aux yeux chaque matin. Mais pourquoi l’actualité est-elle aussi sombre ?

 

 

 

 

Sombre l’actualité ? Je ne veux pas le nier. Mais, journaliste depuis bientôt vingt ans, passionné par mon métier, je voudrais quand même éclairer cette actualité d’une lumière confiante. En vous partageant trois réflexions.

 

Tout d’abord, et en dépit du catalogue impressionnant de malheurs qui frappent la planète, je ne souhaite pas que ces faits douloureux disparaissent des colonnes des journaux ; ce serait grave, très grave, qu’il puisse y avoir un tremblement de terre en Guadeloupe ou une guerre civile en Afrique, et que tout le monde s’en désintéresse ! Les journalistes sont là pour dénoncer cette violence qui enflamme si souvent, trop souvent, l’humanité aux différents horizons de la terre. Le jour où plus personne ne s’inquiète des drames du monde, c’est que nous aurons renoncé à nous battre pour une humanité meilleure. Alors, oui, l’actualité est sombre, parce qu’il n’est pas normal de partir en guerre, il n’est pas humain que des enfants crèvent de faim, il n’est pas indifférent que des personnes meurent sur la route.

 

Ma deuxième réflexion porte sur le regard que nous exerçons sur cette sombre actualité. Je viens de le dire : l’actualité est sombre, parce que le monde ne tourne pas toujours rond. Il faut le savoir. Mais faut-il s’en repaître ? Tout le monde se souvient du terrible attentat du 11 septembre 2001, et chacun se remémore sans difficulté le vol fou de cet avion qui vient se jeter sur les deux tours de New York. L’événement était tel que l’image passait en boucle sur tous les écrans de télévision. Combien de fois êtes-vous restés devant l’écran pour voir, et revoir encore cette terrible image ? A chaque accident de Formule 1, l’image est passée au ralenti, pour que le téléspectateur puisse enregistrer les moindres détails de la catastrophe. Il faut en prendre conscience : nous sommes fascinés par ces images de violence, de cataclysme, de mort. Parce qu’à cet instant précis, la vie bascule, et cela nous prend aux tripes. Oui ; il faut s’informer. Mais ne nous laissons pas envoûter par la curiosité morbide.

 

Enfin, dernière remarque face à cette actualité sombre, bruyante, envahissante : avez-vous déjà entendu siffler un oiseau au cœur de la ville ? Dans le bruit de la circulation, entre la musique du walkman ou la conversation du téléphone portable, ce n’est pas toujours facile ! Il en est de même pour l’actualité souriante, réjouissante et heureuse : elle est comme le chant discret de l’oiseau dans le concert tonitruant du monde enflammé.  Et pourtant, je vous assure qu’elle existe ! Sur le petit écran comme dans les journaux quotidiens, allez donc à la pêche à la « bonne nouvelle » : sept jeunes étudiants ont passé leurs vacances pour aider des enfants en Mauritanie. Au coeur de la ville, un accueil a été créé pour loger les sans-abri lors des grands froids. Tandis que des otages sont toujours détenus, des personnalités se mobilisent pour dire, chaque jour, qu’il n’est pas question de les oublier… Soyez des sourciers de bonne nouvelle. Fouillez l’actualité des journaux, mais aussi l’actualité de la vie, autour de vous.  Vous verrez : l’actualité prendra soudainement des couleurs !

 

pour dialoguer avec Christophe Henning : channe.henning@wanadoo.fr  

Article publié par • Publié Mercredi 01 décembre 2004 • 4269 visites

Haut de page