Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Deux Cambrésiens à Rome

François et Thomas ont participé à un rassemblement de jeunes à Rome le 17 mars, avec un temps d'adoration intense.

 

IMAG0095 IMAG0095  1200 jeunes de Rome et de sa périphérie se sont rassemblés le jeudi 17 mars à la demande su St Père pour un temps d’adoration de l’Eucharistie.

Parmi eux, 2 jeunes venus de France et plus particulièrement du diocèse de Cambrai.

 

Nous sommes partis, le mercredi 16 mars en direction de l’aéroport de Bruxelles. Malgré un mouvement de grève de la compagnie d’aviation, nous avons, après 7 heures d’attente, réussi à avoir un vol à destination de Rome.

Nous sommes donc arrivés à Rome vers 22 heures, puis nous avons rejoint notre lieu d’hébergement : l’institut San Tomaso di Villanova (www.casasantommaso.it) où nous avons eu un très bon accueil.

Le lendemain matin, nous nous sommes levés tôt afin de pouvoir profiter pleinement de notre journée. Durant la matinée, nous avons découvert la basilique St Pierre, et nous sommes montés au sommet de cette basilique, sur la coupole.

Le midi, nous avions rendez-vous au centre San Lorenzo (www.centrosanlorenzo.org) qui est le centre pour les jeunes à Rome, né du désir du St Père qui l’a inauguré le 13 mars 1983. Il est animé par différents groupes ecclésiaux de jeunes, mandatés par le conseil pontifical des Laïcs.

Le centre, accueil la « croix des JMJ » symbole de l’espérance des jeunes du monde entier. Nous avons donc prié devant cette croix afin de confier au Seigneur, les JMJ de Cologne, organisateurs et pèlerins. Mais plus particulièrement pour tous les jeunes du diocèse se Cambrai qui partiront cet été.

En milieu d’Après midi, nous nous sommes rendus à la cathédrale de Rome (St Jean de Latran) pour la veillée d’adoration avec les jeunes de Rome en communion de prière avec le St Père qui n’a pas pu être présent.

Cette veillée s’est déroulée en trois parties sous la présidence du cardinal Camillo Ruini, vicaire du pape pour Rome: tout d’abord, nous avons vécu un temps pénitentiel par le rite d’aspersion, puis nous avons eu un enseignement du Père Daniel Ange (fondateur de « Jeunesse Lumière ») sur l’Eucharistie. Et enfin un temps d’adoration médité avec lettre du St Père aux jeunes pour les JMJ.

Quelle grâce de pouvoir vivre cette très belle veillée avec tous ces jeunes réunis autour du Christ.

A la fin de cette veillée, depuis son bureau au Vatican, le pape est apparu par vidéo sur grand écran, pour saluer les jeunes, mais sans liaison sonore.
Nous avons pu voir un homme soufrant, fatigué, mais heureux de voir tous ces jeunes l’acclamer ensemble autour du Christ.

Car n’oublions pas que pour le St Père, les jeunes « vous êtes l’avenir du monde, l’espérance de l’Eglise, vous êtes mon espérance. » tels étaient ses mots lors du début de son pontificat le 22.X.1978

Puis le Cardinal Ruini nous a lu le message su St Père pour les jeunes.

« Chers jeunes de Rome et du Latium, votre rencontre en la basilique Saint-Jean du Latran pour adorer l’eucharistie, en cette année qui lui est dédiée, veut être une occasion de mieux vous préparer à la Journée mondiale de la Jeunesse. Je désire m’unir spirituellement à vous et vous exprimer toute mon affection: je sais que vous m’êtes toujours proches et que nous ne vous lassez pas de prier pour moi. Je vous salue et je vous remercie ».

« "Adoro Te devote, latens Deitas!". Ô Jésus, nous Te demandons que chaque jeune ici présent désire s’unir à Toi dans une éternelle action de grâce, et qu’il s’engage dans le monde d’aujourd’hui et de demain, pour être un bâtisseur de la civilisation de l’amour. Qu’il Te mette au centre de sa vie: qu’il T’adore et Te célèbre. Que grandisse sa familiarité avec Toi, ô Jésus Eucharistie! Qu’il Te reçoive, en participant avec assiduité à la Sainte Messe le dimanche et, si possible, chaque jour. Que naisse de cette intense fréquentation des engagements de don libre de la vie à Toi, qui est pleine et véritable liberté. Que de sainte vocations au sacerdoce jaillissent: sans le sacerdoce, il n’y a pas d’Eucharistie, source et sommet de la vie de l’Eglise. Que grandissent de nombreuses vocations à la vie religieuse; que se révèlent de généreuses vocations à la sainteté, qui est la mesure haute de la vie chrétienne ordinaire, spécialement dans les familles: c’est de cela qu’aujourd’hui plus que jamais dont l’Eglise et a société ont besoin ».
Le St Père à conclu par une invocation: « Ô Jésus Eucharistie, je Te confie les jeunes de Rome, du Latium et du monde entier: leurs sentiments, leurs affections, leurs projets. Je Te les présente par les mains de Marie, ta Mère et la nôtre. Jésus, Toi qui T’es offert au Père: aime-les! Jésus qui T’es offert au Père: guéris les blessures de leur esprit! Jésus qui T’es offert au Père, aide-les à T’adorer dans la vérité et bénis-les. Maintenant et toujours. Amen! A tous, avec affection, j’accorde ma bénédiction ».

 

Le vendredi 18 mars, après avoir remercié les sœurs pour leur hospitalité, nous sommes partis à la basilique St Pierre pour rendre grâce pour ces quelques jours à Rome et pour celles et ceux qui nous ont permis de vivre ce temps.

Nous avons assisté à la messe en italien dans la basilique : ce fut très beau, c’est dans ces temps que nous comprenons entièrement le sens du mot « Eglise universelle » et que nous remarquons que nous ne sommes pas seuls.

Nous avons mangé le midi avec un prêtre français qui vit à Rome, que nous avions rencontré lors de la veillée d’adoration, et qui nous a parlé de la vie du St Père.

En fin d’après midi, nous avons repris l’avion en direction de Bruxelles, comblés des nombreuses grâces reçus durant ces trois jours.

 

Message de Thomas :

"Après un beau pèlerinage à Rome me voici de retour parmi vous, avec de nombreuses illuminations et le renforcement de ma foi.
J'ai beaucoup appris la-bas, j'ai pu faire de nombreuses rencontres, pour ceux d'entre vous qui connaissent j'ai fait la connaissance de Daniel Ange.
lors de la messe à Saint Jean de Latran, nous étions 1200 jeunes à venir adorer l'eucharistie.
C'est tellement beau quand tout un peuple est réuni autour d'une personne : le Christ, présent dans l'eucharistie et dont nous pouvons méditer chaque jour.
Je voudrais vous faire passer un message à vous les jeunes du diocèse, notre monde à plus que jamais besoin de vous, besoin de nous.
Chers jeunes attirez avec vous les plus petits. Faites leur découvrir la foi et l'espérance à tous ceux qui l'ont pas, faites leur découvrir la voie du Seigneur, pour qu'il pénétre dans leur esprit et dans leur coeur. Car la foi est le plus beau de tous les cadeaux. C'est un trésor qu'il faut utiliser avec ferveur et confiance.
Vous et moi, chers jeunes, nous sommes la future espérance et les lanhues qui prononceront les saintes écritures. N'ayez pas peur d'affirmer votre foi aux autres, faites leur voir que la bible peut les sauver. Il me reste à vous souhaiter bon courage et que Dieu vous bénisse"
 

 

 

Jean-Paul II entraîne les jeunes dans sa prière Message pour les jeunes de Rome et du Latium

CITE DU VATICAN, Jeudi 17 mars 2005 (ZENIT.org) - Jean-Paul II entraîne les jeunes dans sa prière au Christ « Eucharistie » dans son message lu ce jeudi soir à Saint-Jean du Latran par le cardinal Ruini aux jeunes de Rome et des diocèses du Latium qui se préparent à la Semaine Sainte et à la XXe Journée mondiale de la jeunesse de Cologne (15-21 août). Le pape les invite à la fidélité à la messe du dimanche.

Depuis le palais apostolique du Vatican, le pape est apparu par vidéo sur grand écran au Latran, pour saluer les jeunes, mais sans liaison sonore.

Préparation à la JMJ et à Pâques
C'est une tradition inaugurée par Jean-Paul II que cette rencontre des jeunes avec l'évêque de Rome le jeudi précédant le dimanche des Rameaux. Cette année, le pape ne pouvait pas être présent, mais les jeunes ont commencé leur rassemblement place saint-Pierre avant de se rendre au Latran, cathédrale de Rome.

La veillée a été présidée par le cardinal Camillo Ruini, vicaire du pape pour Rome, sur le thème de la JMJ de Cologne : « Nous sommes venus l'adorer ». C'est pourquoi l'adoration a été au cour du rassemblement. Plus de quarante mille jeunes étaient présents. Et le P. Daniel Ange, fondateur de « Jeunesse lumière » a donné aux jeunes un enseignement sur l'Eucharistie.

D'ici le rassemblement de dimanche prochain, place Saint-Pierre, pour le dimanche des Rameaux, les jeunes de Rome et du Latium sont invités à être des évangélisateurs dans la ville pour inviter d'autres jeunes. Vendredi, une veillée sera organisée par la communauté de Taizé, dans l'Eglise Sainte-Agnès en Agone, place Navone, et Samedi un spectacle d'évangélisation et une liturgie pénitentielle sera proposée, toujours place Navone. Dimanche après-midi les célébrations se concluront par les vêpres, à Sainte-Agnès en Agone (17h).

Un enseignement sur la prière, en acte
Le message du pape est une longue prière, une méditation de l'hymne eucharistique: "Adoro Te devote, latens Deitas!". Une prière qui est aussi une catéchèse en paroles et en actes sur la prière et une catéchèse sur l'Eucharistie et le mystère du salut, dans le contexte des difficultés rencontrées par les jeunes d'aujourd'hui.

« Chers jeunes de Rome et du Latium, dit le message, votre rencontre en la basilique Saint-Jean du Latran pour adorer l'eucharistie, en cette année qui lui est dédiée, veut être une occasion de mieux vous préparer à la Journée mondiale de la Jeunesse. Je désire m'unir spirituellement à vous et vous exprimer toute mon affection: je sais que vous m'êtes toujours proches et que nous ne vous lassez pas de prier pour moi. Je vous salue et je vous remercie ».

Le pape invitait les jeunes à l'adoration en ces termes: « "Adoro Te devote, latens Deitas!". Elevons ensemble notre regard vers Jésus Eucharistie; contemplons-le et répétons lui ensemble ces paroles de saint Thomas d'Aquin, qui manifestent toute notre foi et tout notre amour: Jésus, nous t'adorons caché dans l'Hostie! »

Evoquant les difficultés rencontrées par les jeunes dans le monde actuel, le pape priait : « A une époque marquée par des haines, des égoïsmes, des désirs de faux bonheur, par la décadence des mours, l'absence de figures paternelles et maternelles, l'instabilité de tant de jeunes familles, et par tant de fragilités et de malaises dont beaucoup de jeunes sont victimes, nous regardons vers Toi, Jésus Eucharistie, avec une espérance renouvelée. Malgré nos péchés, nous nous confions à ta divine Miséricorde. Nous te répétons avec les disciples d'Emmaüs: "Mane nobiscum Domine!", « reste avec nous, Seigneur! Dans l'Eucharistie, Tu rends au Père tout ce qui vient de Lui et ainsi se réalise un profond mystère de justice de la créature vis à vis du Créateur. Le Père céleste nous a créés à son image et à sa ressemblance; de Lui nous avons reçu le don de la vie, que nous reconnaissons d'autant plus précieuse du moment de son commencement jusqu'à la mort, qu'elle est menacée et manipulée ».

Passer du temps à demeurer avec Jésus Eucharistie
Le pape continuait sa prière au Christ: « Nous T'adorons, Jésus, et nous Te remercions parce que dans l'Eucharistie se rend actuel le mystère de l'unique offrande au Père que Tu as accomplie il y a deux mille ans, par le sacrifice de la Croix; sacrifice qui a racheté l'humanité tout entière et toute la création ».

« "Adoro Te devote, latens Deitas!" Nous t'adorons, Jésus Eucharistie! Nous adorons ton corps et ton sang donnés pour nous et pour tous en rémission des péchés: ô Sacrement de l'Alliance nouvelle et éternelle!, poursuit Jean-Paul II. En t'adorant, comment ne pas penser à toute les choses que nous devrons faire pour te rendre gloire? Mais en même temps,  comment ne pas donner raison à saint Jean de la Croix qui disait: « Que ceux qui sont très actifs et qui pensent embrasser le monde de leurs prédications et de leurs ouvres extérieures se souviennent qu'il serait d'un plus grand profit pour l'Eglise et beaucoup plus accepté par Dieu, sans parler du bon exemple qu'ils donneraient, s'ils passaient au moins la moitié du temps à demeurer avec Lui en oraison »? »

Le pape faisait cette supplication: « Aide-nous, Jésus, à comprendre (...) qu'il faut apprendre avant tout à « être », c'est-à-dire à rester avec Toi en adoration, dans ta douce compagnie. Seule d'une compagnie intime avec Toi jaillit l'action apostolique authentique, efficace, véritable ».

La JMJ de Cologne se profile. Le pape continue en évoquant une grande carmélite de cette ville: « Une grande sainte, qui est entrée au Carmel à Cologne, sainte Thérèse Bénédicte de la Croix, au siècle Edith Stein, aimait à répéter: « Membres du corps du Christ, animés par son Esprit, nous nous offrons comme victimes avec Lui, pour Lui et nous nous unissons à l'éternelle action de grâce ». »

Participer à la messe le dimanche,. chaque jour
« "Adoro Te devote, latens Deitas!", continuait le pape. Ô Jésus, nous Te demandons que chaque jeune ici présent désire s'unir à Toi dans une éternelle action de grâce, et qu'il s'engage dans le monde d'aujourd'hui et de demain, pour être un bâtisseur de la civilisation de l'amour. Qu'il Te mette au centre de sa vie: qu'il T'adore et Te célèbre. Que grandisse sa familiarité avec Toi, ô Jésus Eucharistie! Qu'il Te reçoive, en participant avec assiduité à la Sainte Messe le dimanche et, si possible, chaque jour. Que naisse de cette intense fréquentation des engagements de don libre de la vie à Toi, qui est pleine et véritable liberté. Que de sainte vocations au sacerdoce jaillissent: sans le sacerdoce, il n'y a pas d'Eucharistie, source et sommet de la vie de l'Eglise. Que grandissent de nombreuses vocations à la vie religieuse; que se révèlent de généreuses vocations à la sainteté, qui est la mesure haute de la vie chrétienne ordinaire, spécialement dans les familles: c'est de
  cela qu'aujourd'hui plus que jamais dont l'Eglise et a société ont besoin ».

Le pape concluait par cette invocation: « Ô Jésus Eucharistie, je Te confie les jeunes de Rome, du Latium et du monde entier: leurs sentiments, leurs affections, leurs projets. Je Te les présente par les mains de Marie, ta Mère et la nôtre. Jésus, Toi qui T'es offert au Père: aime-les! Jésus qui T'es offert au Père: guéris les blessures de leur esprit! Jésus qui T'es offert au Père, aide-les à T'adorer dans la vérité et bénis-les. Maintenant et toujours. Amen! A tous, avec affection, j'accorde ma bénédiction ».

Article publié par • Publié Mardi 22 mars 2005 - 23h34 • 1265 visites

Haut de page