Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Une Marche avec les jeunes du Cateau-Cambrésis

Pour démarrer les vacances de Toussaint, une centaine de jeunes et leurs accompagnateurs se sont retrouvés au Cateau pour vivre le premier temps fort qui unira les confirmands et pour évoquer Cologne 2005…

 

15h, la paroisse Notre Dame de la Fraternité accueille les jeunes de Ste Anne, Ste Maxellende, St Denis et St Joseph en Solesmois et Bienheureux Carl.

Certains sont venus en bus, d’autres en voiture.

Après une présentation rapide des animateurs, un chant pour aider à détendre l’atmosphère, les jeunes de Le Cateau miment le thème de la journée sur le texte suivant composé pour l’occasion :

 

 

 

« Chacun de nous est à la recherche de quelque chose, de quelqu’un. Le dictionnaire nous dit : chercher c’est s’efforcer de trouver, de retrouver ou de découvrir.

S’efforcer demande de faire des efforts, en déployant temps et énergie.

Celui qui cherche un travail doit entreprendre des démarches parfois longues et difficiles qui n’aboutissent pas forcément ! Il  faut qu’il continue et persévère. Pas facile !

Quand on est étranger dans une ville que l’on visite, on cherche souvent sa route. La carte routière n’est pas forcément efficace. Aller à la rencontre de l’Autre  pour lui demander son aide exige de prendre sur soi, d’oser interpeller  dans une langue étrangère, là également pour certains d’entre nous, parler anglais, allemand ou espagnol n’est pas chose facile !

La mode est aussi de chercher d’où l’on vient, c’est la grande aventure que de construire son arbre généalogique, on ne compte pas les heures passées en mairie pour répertorier ses ancêtres et descendants.

Chercher un sens à sa vie, comment puis-je faire pour que mes activités aient un sens, aient du sens avec ce que je vis ? Question existentielle qu’on se pose un jour ou l’autre. Une retraite en monastère, une rencontre avec des jeunes de son âge aide à grandir, à se poser et à réfléchir à tout cela.

Si je souhaite m’investir auprès des populations qui souffrent, un voyage missionnaire en Afrique ou Asie m’aide à percevoir d’autres réalités. Une aide auprès de personnes âgées ou handicapées m’ouvrent les yeux et le cœur à d’autres souffrances, d’autres modes de vie. Ces réalités là me permettent de relativiser et me font grandir.

Chercher un sens à sa vie, chercher le bonheur cela veut dire chercher l’Autre, chercher Dieu.

Sr Emmanuelle dit : «  regarder l’autre comme un frère et lui sourire, c’est aussi simple que ça le bonheur ! »

Dans chacun de nous, il y a des petits bouts de Dieu, s’ouvrir à l’autre dans le partage et la rencontre, c’est aussi découvrir le visage du Christ !

 

Un petit mot de notre doyen Michel salue les jeunes en leur demandant de ne pas hésiter à chercher et à trouver leur place dans l’Eglise.

 

Avant de partir Marie-Reine nous rappelle l’importance du rassemblement prévu à Cologne lors des XXème JMJ cet été ( août 2005) et Thérèse nous relit le passage de l’Evangile où les mages ont cherché et trouvé à Bethléem Celui qui a bouleversé leur vie.

 

Il est 16h15 quand nous quittons sous un beau soleil la cité de Matisse pour nous rendre à Troisvilles, quelques 7 kilomètres plus loin. La troupe est en grande forme et le chemin qu’il emprunte à travers champs leur permet de faire plus ample connaissance ou de se donner des nouvelles.

 

 

«  Que des cailloux, pas d’eau » leur avait-on dit par rapport à l’état de la route !

Les pluies de la veille ont tout de même laissé quelques traces, ET le chemin qu’ils empruntent, ressemble étrangement à celui de leur vie. Pas facile, des embûches, des obstacles à surmonter seul ou à plusieurs. Les plus grands aident les plus petits à franchir les grandes flaques et tout cela dans la bonne humeur !

Au bout du chemin, la fierté d’avoir traversé sans tomber, regarder en arrière et se dire « j’ai réussi ! »

Troivilles nous accueille après plus d’une heure de marche. La salle polyvalente prêtée gracieusement par Mr le maire ( qui viendra nous saluer dans la soirée) permet à chacun de se poser.

 

Bérangère nous donne alors son témoignage.

Etudiante en Langues Etrangères Appliquées, elle a passé 1 mois et demi au Mexique à 4000m d’altitude pour aider les indigènes. Avec Sr Carmen qu’elle a connu à Caudry, elle a rencontré des enfants pour du soutien scolaire et des mamans dans le cadre d’un projet national pour les aider dans l’apprentissage de la lecture et l’écriture. Pour les sortir de la misère dans laquelle ils vivent sans jamais se plaindre, il faut commencer par l’alphabétisation.

Ce défi de quitter sa famille quelques semaines elle l’a perçu comme un appel. Elle regrette son retour dans notre société de consommation et d’éternels insatisfaits et souhaite retourner au plus vite auprès de ceux qui l’ont accueilli chaleureusement et qui lui manquent. Les indigènes mexicains vivent simplement, humblement. La joie se lit sur leurs visages et pourtant ils n’ont rien, ni nourriture, ni travail, ni maison digne de ce nom. Pour Bérangère dire je vais venir en aide à ces populations en restant chez soi n’est pas la solution, il faut aller sur le terrain, vivre avec eux pour se rendre compte de leurs réalités !

Elle l’a fait et encourage les jeunes qui le souhaiteront un jour de vivre cette heureuse expérience qui fait grandir.

 

Après avoir réfléchi aux dons et capacités qui m’étaient donnés pour répandre le bonheur sur terre et aussi après avoir écrit mes questions et mes doutes,

l’après-midi s’achève par la composition par groupe de prières universelles et prières de merci.

Le pique nique tant attendu se fait à 19h30.

 

 

20h30 : les jeunes accueillent leur parents et familles pour célébrer ensemble et rendre grâce pour cette magnifique journée.

L’Eucharistie se conclut avec le visionnage de la vidéo du lancement des JMJ, de jeunes allemands nous invitent à les rejoindre cet été pour visiter leur pays et partager notre foi avec des jeunes du monde entier de 16 à 30 ans.

 

 

Il est presque 22h quand tout ce petit monde se salue.

 

Le prochain grand rendez-vous pour ces confirmands et jeunes confirmés aura lieu à Caudry le 20 mars et réunira tous ceux qui seront en partance pour Cologne !

 

Article publié par • Publié Mercredi 03 novembre 2004 - 22h30 • 1203 visites

Haut de page