Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Bruno n'en a pas assez !

Bruno, originaire de Douai, repart pour la 3° fois en coopération

 

bruno bouchaert bruno bouchaert    

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Bruno n’en a pas encore assez, il repart pour la 3ème fois en coopération.

 

C’est en Malaisie cette fois ci que Bruno Bouchaert part comme volontaire de solidarité internationale avec la DCC. Ce douaisien  consacrera 2 ans, voir plus si affinité, aux enfants handicapés de Selangor. La vocation de l’association dans laquelle il sera animateur, M.A.G.I.C. (Malaysian Association of Guardians for the Intellectually), est de favoriser leur scolarité et leur insertion professionnelle. Elle a été fondée par les mères des enfants handicapés.

 

dcc dcc  3 coopérations et pourtant des objectifs bien différents. En 2003, il part en Haïti comme éducateur pour les enfants des rues, mais l’aventure tourne court : :il est rapatrié sécuritaire au bout de 6 mois. Il ne se laisse pourtant pas démonter et repart au Sénégal pour être informaticien - bibliothécaire. Son regard clair en dit long sur les 18 mois de bonheur qu’il y passe : il s’intègre à la population locale et  tisse des liens d’amitiés forts.

 

Son retour en France est plus dur. Bruno ne trouve plus sa place dans le contexte industriel. Il décide donc de changer d’orientation, il met de côté la mécanique, sa formation, pour s’orienter vers le social. L’objectif de sa coopération cette fois-ci, est donc de valider son expérience pour obtenir un diplôme et revenir s’adonner à sa passion en France. Repartir pour lui c’est une manière de penser à son avenir tout en se mettant au service des autres.

Le poste qui lui a été proposé par la Délégation Catholique pour la Coopération, comme la destination, l’enchantent. Il devra se faire à une nouvelle culture, asiatique, cette fois ci, mais la barrière de la langue n’existera pas avec les personnes  handicapées qu’il côtoiera :« leur langage va bien au-delà des paroles. »

 

S’il avait un message à délivrer, Bruno encouragerait les gens à vivre cette expérience très enrichissante de découverte de soi, de découverte des autres.

La formation DCC qu’il a poursuivi en décembre avait un air de déjà vu et pourtant, notre coopérant en est ressorti grandi, « les échanges avec 40 autres volontaires jeunes et moins jeunes qui s’apprêtent à s ‘envoler aux quatre coins du monde pour se donner aux autres sont toujours édifiants ! »

Organisme d’envoi de volontaires de l’Église en France, la DCC est une association

agréée par le Ministère des Affaires Etrangères

dans le cadre du volontariat civil de solidarité internationale

 

Elle comptait, au 31/12/2005, 460 volontaires répartis dans 72 pays,

partis un ou deux ans en réponse aux demandes de partenaires locaux.

La DCC est une association Loi 1901, reconnue d’utilité publique et d’éducation populaire.

 

Contact Presse : Marie de Place – Tél : 01 45 65 99 75 http://www.ladcc.org/

Article publié par emmanuel canart • Publié Mercredi 24 janvier 2007 • 1633 visites

Haut de page