Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Miraculeuse nuit pascale !

Retour sur la veillée pascale à Schoenstatt où une trentaine de jeunes a passé la nuit pascale à attendre la résurrection

Miraculeuse nuit pascale !

 

 

Je voulaisvous dire que la veille pascale, c’était super ! Mais finalement, j’aidécidé de vous le raconter… Mais quand même, encore une fois, c’étaitsuper !!

(Désoléepour la mise en ligne tardive de cet article qui, comme vous le voyez, avaitété écrit un peu plus tôt…)

 

Ce week-end,c’était Pâques ! Christ est ressuscité ! Pour essayer de vivrepleinement cet événement, nous avons célébré une longue veillée pascale… Celas’est passé à Schoenstatt, un lieu de communauté que nous avons fait nôtre letemps de notre veillée.  Mais auparavant, nous avons tout préparé pour lesrepas, la liturgie, les espaces de prière, le feu.

 

Une fois lanuit tombée, nous avons commencé la célébration par la liturgie du feu.« Dans nos obscurités, allume-le feu qui ne s’éteint jamais » A cefeu, nous avons allumé le cierge pascal qui porte la lumière du Christressuscité. Nous sommes entrés dans la chapelle, passant des ténèbres à lalumière puis a retenti le chant de l’Exultet, l’annonce de la résurrection :« Qu’exulte de joie dans le ciel la multitude des anges… ». Ensuite,nous avons continué avec la liturgie de la parole : nous voulions prendrenotre temps et pouvoir entendre et méditer les sept lectures de la liturgiepascale. Après la dernière lecture, à l’invitation du prophète Isaïe, nous noussommes régalés autour d’un banquet de lait, de miel, de fruits secs et autresbonnes choses. Nous sommes ensuite de nouveau rentrés dans la chapelle enprocession en chantant la litanie des saints, litanie particulière puisquechacun des saints portant nos prénoms a été invoqué. Après cette introduction àla liturgie de l’eau, nous nous sommes rappelé notre baptême pour demander lagrâce d’être renouvelés de l’eau et de l’Esprit en cette nuit sainte.

Après cela, unlong temps de veille a commencé jusqu’au lever du soleil. Durant ce temps, nousavons pu prier et méditer dans plusieurs lieux de prières, autour du feu, àpartir de textes bibliques ou de textes méditatifs sur la foi ; certainsont aussi entendu l’Evangile de Marc qui a été lu in extenso durant la nuit.Durant tout ce temps, nous avons essayé de garder le silence et la veille pourattendre la résurrection du Christ.

Un peu avantl’aube, nous avons terminé notre célébration pascale par l’eucharistie. Puisnous avons partagé le festin de Pâques dans la lumière de ce jour nouveau,remplis de la Joie qui avait germé dans la nuit et qui, enfin, pouvaits’extérioriser en chants, en rires et en éclats de joie. Pour l’occasion, lecantique de Moïse a même été réécrit : « Chantons le Seigneur car ila fait éclater sa gloire, il est ressuscité, alléluia ! »

 

image001 image001  image002 image002  

Article publié par Blandine D. • Publié Vendredi 20 avril 2007 • 3946 visites

Haut de page