Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Disciples !

Grand succès pour des jeunes d'Orchies et leur aumônier, Mathieu de Jenlis, qui ont présenté une pièce d'évangélisation.

L'aventure que constitue la pièce de theâtre "disciples" commençait
il y a un peu moins d'un an . A cette époque l'ensemble de la troupe de
 théâtre éprouvait surtout de l'enthousiasme mais aussi une certaine
appréhension.Tout d'abord de l'enthousiasme puisque jouer une pièce ,qui
de surcroît,contenait un véritable message évangélique et apostolique,cela
nous enchantait profondément.Mais il y avait également une appréhension
puisque nous étions tous des "apprentis comédiens".Cependant les nombreuses
répétitions furent très constructives et le jour de la représentation tout se
déroula à merveille.C'est aussi ce jour-là que nous avons réalisé toute
l'étendue de l'aventure humaine au sein de la troupe : en effet,ce qui 
restera gravé en nous ce sont, avant tout, les liens d'amitié que nous avons
tissés les uns avec les autres! 

Matthieu Danna

 

 

« Disciples, il y a  des rencontres qui changent une vie », tel est le nom de la pièce de théâtre qui sera jouée par quelques jeunes et adultes des paroisses Sainte Marie en Pévèle-Scarpe et Notre Dame de la Paix en Pévèle.

 

Le projet est né il y a un peu plus d’un an de l’imagination du Père Matthieu De Jenlis qui a eu l’envie d’écrire une pièce de théâtre pour évangéliser d’une façon un peu différente tout en permettant à des jeunes de s’investir dans cette évangélisation.

Nouvellement arrivé dans la paroisse, il s’est tout simplement adressé, mais avec confiance, aux jeunes qu’il a côtoyés à travers leurs activités dans divers mouvements.

 

image002 image002  La pièce raconte l’histoire d’une amitié déçue entre deux hommes au temps de Jésus, puis, d’aventures en aventures et de questionnements en rencontres, on arrive à la conversion d’un homme. Décors et costumes agrémentent ce récit qui nous fait revivre les débuts de l’Eglise. Un bon moment de détente qui donne à réfléchir si l’on se dit « et moi qu’aurais-je fait ?».

 

zoomer

 

52367 52367   1 lien

Article publié par emmanuel canart • Publié Lundi 28 avril 2008 • 1979 visites

Haut de page