Faire parler la lumière

Aperçu du dernier chantier en cours de Marie Payen (responsable de Jeunes Cathocambrai) à l'église Saint Landelin de Quérénaing (près de Valenciennes)

Le samedi 17 décembre à une semaine de Noël, les paroissiens de Quérénaing ont eu la joie de découvrir deux des 11 vitraux commandés à Marie Payen, vitrailliste et responsable de la pastorale des jeunes de notre diocèse.

Ce projet initié par la mairie en mai 2020, et comme l’explique Marie, est un vrai travail coopératif. Mr Didier Joveniaux, maire de Quérénaing (NDLR : la mairie est propriétaire de l’église communale) a collaboré étroitement avec la paroisse et elle pour mener à bien ce projet.

L’église St Landelin n’avait plus de vitraux depuis l’explosion d’un char allemand rempli de munitions pendant la seconde guerre mondiale, quatre-vingts ans plus tard elle retrouve des vitraux. Marie explique avoir respecté les couleurs traditionnelles pour les vitraux, ceux de la baie nord seront à dominante bleu et retraceront l’histoire de Quérénaing, ceux de la baie sud sont à dominante jaune et évoquent la nature et le monde agricole.
Dans une démarche Laudato’Si mais aussi pour ne pas effacer ce qui a été fait, elle intègre dans ses vitraux des morceaux de verre récupérés sur les anciennes baies.

Mais quelles sont les étapes de la création de vitraux ?
Tout d’abord l’artiste vitrailliste se rend sur place pour découvrir les lieux, son orientation, son environnement. Marie précise que l’église de Quérénaing bénéficie d’un environnement verdoyant et lumineux qui permet de penser les vitraux différemment que lorsque l’on est en ville. Ensuite avec le commanditaire et les différentes parties prenantes, le choix des thèmes et du dessin est fait. Vient ensuite l’étape de l’impression à taille réelle qui permet de créer les calibres, comme des patrons qui lui serviront de guide pour la découpe du verre. C’est aussi à cette étape que Marie peint les pièces qui en ont besoin. Après cuisson des pièces peintes, elle peut passer au sertissage et au masticage des pièces pour garantir leur étanchéité. Avant de terminer par le montage sur place par un atelier spécialisé, ici à Quérénaing c’est l’atelier Thomas Masson qui a assuré le montage des deux premiers vitraux.

Un vitrail en hommage aux victimes du 25 août 1914
Un vitrail témoigne de la collaboration mairie et paroisse mais aussi l’alliance de la vie de foi et de la vie communale, le vitrail de de la baie nord du chœur, il représente Notre Dame bienveillante au-dessus d’une église en feu accueillant les victimes du drame du 25 août 1914. Ce jour-là, les soldats allemands en représailles de tirs ennemis ont fusillé 21 personnes du village au hasard. Marie a choisi de représenter les victimes de ce drame par 21 étoiles blanches.
Elle précise que ces motifs sont rendus possible grâce à l’utilisation de verre Saint-Just, un verre teinté en couche fine qui lorsqu’il est sablé laisse apparaitre des motifs en transparence grâce à l’utilisation de pochoirs.

Deux premiers vitraux à découvrir à l’église St Landelin de Quérénaing, celui de l’hommage aux fusillés du 25 août 1914 et un second sur le thème du semeur.

Réécouter l'entretien de Marie Payen au micro de RCF

Découvrir le travail de Marie Payen

Article publié par Service communication • Publié le Lundi 09 janvier 2023 • 1551 visites

Cette page provient de la rubrique : Saint-Bernard de Fontenelle / Actualités