Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Stéphanie à Istanbul !

Une jeune institutrice du diocèse orignaire du Maubeuge achève sa coopération avec la DCC.

photos jl 032 photos jl 032   Cela fait déjà 1 an et demi que je suis à Istanbul . Le temps passe très vite car ma mission est très diversifiée:

J'ai un trois quart temps de professeur de français à l'école primaire Notre Dame de Sion. J'enseigne le français à des enfants de 5 ans. Ils sont en maternelle et c'est leur première année d'école. Il m'a fallu un petit temps d'adaptation: tout d'abord, eux ne parlant pas un mot de français et moi pas un mot de turc, pas facile pour entrer en contact et communiquer!!! Mais avec quelques chansons et beaucoup de mimes, on a réussi à se comprendre!

Is 1 Is 1    Je me rends plusieurs fois par semaine à la maison de retraite tenue par les petites soeurs des pauvres. Là, j'aide à la cuisine, à la pharmacie, je fais de l'animation et je tiens compagnie aux personnes agées. Elles sont de conditions sociales très différentes mais se retrouvent sur deux points: la solitude et l'ennui. Contre ça, l'argent n'a aucun pouvoir... Là encore, la barrière de la langue complique un peu les choses mais j'ai acquis une certitude: l'essentiel ne se communique pas avec la bouche. La beauté d'un regard, la largeur d'un sourire, en disent plus long que n'importe quel discours. Le langage du coeur est universel (mais ce n'est quand même pas une raison pour ne pas travailler mon turc!)

Je suis aussi impliquée dans la paroisse. Evidemment, dans un pays à 99% musulmans, la cathédrale est loin d'être pleine mais elle est riche de sa diversité: beaucoup de nationalités sont représentées . Au cours de la messe, la « prière universelle » prend tout son sens!

Beaucoup d'Irakiens réfugiés fréquentent la paroisse. Cela m'impressionne beaucoup de voir avec quelle ferveur et confiance ils prient. Ils ont pourtant tout perdu...sauf leur foi. Quelle leçon!

J'ai aussi la chance d'être dans un pays et une ville très riches culturellement et historiquement. La Turquie est un très beau pays et les turcs sont accueillants et Is 2 Is 2  toujours prêts à vous aider. De plus, c’est impressionnant de se dire que ce pays a connu les débuts du christianisme : St Pierre, St Paul, St Jean y sont venus évangéliser et de nombreux endroits conservent encore les traces des premières églises.

Je vis cette coopération comme un véritable cadeau. C'est une très bonne école pour apprendre à se décentrer: de soi, de sa culture, de ses certitudes. Ouvrir ses yeux et son coeur, cela rend vraiment heureux et libre. Ce n'est pas une coopération très « exotique » mais j'essaie de vivre au maximum le texte de cette chanson inspirée de Sainte Thérèse: «J'ai choisi l'amour du Seigneur dans chaque chose ordinaire, Alors je mettrai tant de coeur à les rendre extraordinaire... »

 

Article publié par emmanuel canart • Publié Lundi 31 mars 2008 • 1444 visites

Haut de page