Week-end confirmands et JDJ 2019 en mode “Laudato Si”

Jeunes appelés à être témoin et protecteur de la Création.

Ces 23 et 24 mars a lieu à Raismes le we confirmands auquel est venu se joindre le dimanche la JDJ (Journée diocésaine des Jeunes). Récit de deux jours orientés vers le passage de l’âge d’adulte dans la foi et vers la sensibilisation à la Création.

 

Plusieurs raisons ont poussé la pastorale des Jeunes à choisir “Laudato si” comme thème du week end confirmands et de la JDJ.

 

Depuis la rentrée, l’année pastorale de jeunes Cathocambrai se déploie sous le signe de Saint François d’Assise. Et "Laudato si" fait directement référence à cette célèbre prière de saint François d'Assise.

 

"Laudato si", c'est aussi le titre de l'encyclique du pape François sur l'écologie, qui a d’ailleurs choisi de s’appeler François en hommage à Saint François d’Assise pour son engagement en faveur de la lutte contre la pauvreté.

 

Enfin, Jeunes Cathocambrai soutient la démarche du label Église Verte dans lequel le diocèse est entré en octobre.

 

Ainsi, plus qu'afficher sa volonté, Jeunes Cathocambrai encourage et renforce son engagement auprès des jeunes pour qu'ils cheminent et grandissent dans la foi, convaincus que Dieu se révèle par son oeuvre. A ce titre, chacun a le devoir de garder, cultiver et préserver la vie sur terre.

 

C’est une équipe dynamique de 7 jeunes regroupant des lycéens, des étudiants et des jeunes pro qui se mobilise depuis plusieurs semaines pour mettre en oeuvre le thème de ce week end par plusieurs activités (veillée Taizé, messe, ateliers, jeux, échanges, partages…).

 

Quelle joie de voir cette participation active des jeunes dans les responsabilités de l’organisation de notre événement diocésain pour l’évangélisation des jeunes !

 

Samedi 23 mars 2019

 

En ce début d’après midi, une centaine de jeunes s’achemine vers la Maison du diocèse de Raismes.

 

Le père Emmanuel CANART, responsable de la pastorale des jeunes, et la communauté PALAVRA VIVA accueillent et présentent le programme de la journée.

 

Les jeunes sont répartis en groupes et vivent durant cette après midi différents  ateliers pour les sensibiliser à leur rapport à la Création : l'agriculture locale ; le développement durable et le recyclage ; le “Do it yourself” (confection de son propre dentifrice)... 

 

Le beau et spacieux jardin de la maison du diocèse est tout trouvé pour Frère Vincent POTTIER (franciscain) qui y attend les jeunes pour les éclairer sur le Cantique de la Création de Saint François d’Assise.

 

Après le goûter bio dans le jardin (jus de pomme et cookies en vrac), d’autres ateliers attendent les jeunes.

 

La Création demeure le thème de la veillée du samedi soir. C’est par des jeux sur les 5 sens que débute la soirée.

 

Puis tous se retrouve dans la salle Delaporte pour la veillée Taizé qui débute par la catéchèse des pères Matthieu et Théophane sur Genèse (1-2,3) et les 7 dons de l’Esprit Saint reçus à la confirmation.

 

Les chants de Taizé permettent de rentrer plus en intériorité et de se poser. Ces chants, répétitifs et doux, donnent à chacun les paroles du Seigneur pour les inscrire au plus profond de son coeur. En se mettant sous le regard de Dieu et dans une grande paix et douceur, le sacrement de la réconciliation est proposé à ceux qui le souhaitent.

 

Dimanche 24 mars

 

Après une nuit courte et calme, c’est le frère Vincent qui accueille tous les jeunes (confirmands et jeunes venus pour la JDJ) dans la salle Delaporte.

 

Il lit l’introduction de l’encyclique et explique que tous les maux dont souffre la terre (exploitation, gaspillage, malnutrition...) sont liés. En fait il y a un seul et même problème, c’est notre rapport à la Création, à l’Autre qui est faussé.

 

Avec l’image d’une danse (la cochinchine), Frère Vincent nous explique un autre mystère de notre foi, celui de la Trinité.

 

La cochinchine, comme image de la Trinité : C'est la ronde du Père, du Fils et de l'Esprit. Cette ronde n'est pas fermée sur elle même, elle se tourne aussi vers l'extérieur sans perdre son unité. Cette danse, la cochinchine est une très belle image de la Trinité. On partage ce que l'on est, ensemble, sans perdre notre unité. On se tourne vers nous, vers vous, pour vous inviter dans la danse. Et on peut se retrouver dans cette unité sans la perdre.

 

 

La matinée se poursuit par une succession d’ateliers pour faire réfléchir les jeunes sur le 4ème chapitre de l’encyclique : écologie environnementale, économique, sociale, culturelle, l’écologie de la vie quotidienne, la justice entre les générations…

 

Le constat de notre “maison commune” n’est pas des plus rassurants mais il existe tant de moyen pour agir ! Par de petits gestes quotidiens simples, nous pouvons tous agir pour une écologie intégrale, jeunes et aînés.

 

A l’issue des ateliers, les jeunes sont invités à se fixer deux engagements pour la sauvegarde de la Maison Commune. Deux engagements importants pour eux et qu’ils seront capables de tenir et de réaliser.

 

Lors de la célébration de l'eucharistie, durant son homélie, le père Emmanuel CANART encourage les jeunes à ne pas être comme des "Harpagon", aux doigts crochus qui veulent s'accaparer et garder pour eux tous les biens (y compris ceux que nous offre la Terre). Il nous encourage à vivre comme des confirmés, avec les mains ouvertes pour donner et partager.

 

Les engagements de chacun pour répondre à l'appel du Pape François pour la sauvegarde de la Maison Commune sont amenés durant la procession des offrandes de l’eucharistie.

 

Nuage de mots des engagements : 

nuage_mots_engagements_laudato_si_jeunes_2019 nuage_mots_engagements_laudato_si_jeunes_2019  

Demander puis recevoir le sacrement de la confirmation, c’est devenir adulte dans la foi, c’est donc s’engager et devenir responsable. Durant ce week-end, et grâce aux différents ateliers, chaque jeune est interpellé sur sa responsabilité de “co-créateur” avec Dieu dans la création. Les débats et les expériences donnent des “clés” de conversion afin d’entrer un peu plus dans un mouvement d’écologie intégrale.​

 

A la lecture des engagements pris par les jeunes, les fruits récoltés seront bons. Nul doute que ce week end a rejoint les préoccupations des jeunes, avec la marche pour le climat encore toute proche.


“Chacun de nous est appelé à faire croître avec responsabilité le monde que Dieu a créé, en le cultivant afin qu’il soit un jardin, un lieu vivable pour tous.” Pape François. 5-6-2013


“Dieu lui-même est le créateur du monde, et la création n’est pas encore achevée. Dieu travaille” Benoît XVI, 12-9-2008

Article publié par Anne- Fleur • Publié Mardi 26 mars 2019 • 914 visites