Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Le blog d'une coopérante

Marie-Hélène, en Lituanie depuis deux mois, partage avec nous ses photos et impressions !

 
me me  Retrouver Marie-Hélène sur son blog avec des photos pour expliquer son volontariat:
http://marie-helene.skyblog.com
 

Deja deux mois en Lituanie

Qu est ce que j en ressors?

Beaucoup de choses et en même temps peu à mettre par ecrit.

Je retiens tout d'abord des débuts assez difficiles dus au rythme soutenu des journées. Ici, nous ne sommes pas aux 35 heures, mais plutôt autant qu'une maman peut l'être avec ses enfants…

 

Puis je parlerais de cette rencontre avec les jeunes, ces jeunes sortant de la rue, qui au début, m'abordaient par une floppée d'insultes et quelques crachats et morsures…

Mais oui, ce sont bien des enfants, qui ont vécu tellement de souffrance et de séparations qu ils nous testent à leur manière… puis on s'aperçoit qu ils cherchent à entrer en relation, mais ne savent pas par quel moyen… ils connaissent surtout la violence…

 

Vive le jeu, moyen universel de communiquer… ici ca sera essentiellement le basket (sport national et quelques jeux de societe) qui m'ont permis d initier la relation. En effet, il n'est pas facile de ne pas parler leur langue… surtout lorsque l'on est dans le domaine de l'éducatif. Le lituanien est, par  ailleurs, une langue difficile à apprendre je l'avoue….

 

Mais que de bonheur j'ai pu avoir en contre-partie, notamment avec l'enfant qui me paraissait au-debut le plus difficile… que de complicité, de regards profonds qui me restent gravés au fond de moi!!!

 

Voila donc quelques mots sur mes deux premiers mois de coopération… trés riches sur le plan de la rencontre avec ces jeunes et en même-temps de la découverte de moi-même, de mes capacités, mes difficultés… J'ai hâte de maîtriser le lituanien car le langage non-verbal est bien mais non-suffisant et limité ! Et ce, d'autant plus, que je viens d'être mutée dans un nouveau foyer avec une majorité d'adolescents.

 

Je retiendrais toujours une phrase que m'a dite au-début une éducatrice: nous ne sommes pas là pour faire de grandes choses, mais pour ETRE LA, ETRE AVEC ces jeunes, et les AIMER, tout simplement!

 

Marie-Hélène

3 jeunes du diocèse en coopération

 

Article publié par emmanuel canart • Publié Mercredi 08 novembre 2006 • 2209 visites

Haut de page