Taizé 2020 : pèlerinage de confiance sur la terre

Juste après Pâques (dans ce qu'on appelle "l'Octave Pascale"), passer quelques jours sur la colline de Taizé, c'est magique : il y a la joie de la résurrection, il y a des milliers de jeunes, il y a les prières : LET'S GO !

Taizé 2020 Taizé 2020  

 

 

Taizé, c'est avant tout un lieu de prière et de rencontre... Mais c'est aussi un lieu d'internationalité (des jeunes de tous horizons !), de vie commune (vous adorerez ensuite faire la vaisselle avec des Coréens et des Polonais !), de partage (avez-vous déjà échangé sur votre foi, vos doutes etc. avec des Kenyans ?), de prière (vous connaitrez désormais au moins une phrase en suédois, une en slavon, une en hollandais de par les chants internationaux !).

 

Et non, Taizé, cela n'a rien à voir avec la mythologie grecque...

 

 

 

 

Venir à Taizé, c’est être accueilli(e) par une communauté marquée par deux aspirations : avancer à travers la prière dans une vie de communion avec Dieu , et prendre des responsabilités pour déposer un ferment de paix et de confiance dans la famille humaine.

 

 

taizAc priAure taizAc priAure  

 

A Taizé, la prière commune, le chant, le silence, la méditation personnelle peuvent aider à redécouvrir la présence de Dieu dans sa vie et à retrouver une paix intérieure, un « pourquoi vivre » ou un nouvel élan. Faire l’expérience d’une vie simple partagée avec les autres rappelle que le Christ nous attend dans notre existence quotidienne telle qu’elle est.

 

Cambrai_JMJ_2008 Cambrai_JMJ_2008  

 

 

Certains jeunes cherchent comment suivre le Christ pour toute la vie.

Venir à Taizé peut les aider à discerner cet appel.

 

Venir à Taizé c'est aussi partager une semaine avec des jeunes du monde entier, et vivre ensemble des moments intenses de partage, de service et de prière.

 

 

- puce   Chaque jour, des frères de la communauté introduisent une réflexion biblique, suivie d’un temps de silence et de partage en petits groupes.

 

- puce   L’après-midi, des carrefours aident à approfondir la relation entre la foi et la vie, dans le travail, la solidarité, les questions de société, l’art et la culture, la recherche de la paix dans le monde…

 

La vie à Taizé from Taize on Vimeo.

 

Programme type d’une journée :

 

Du lundi au vendredi :

8h15 prière du matin, puis petit-déjeuner

10h00 introduction biblique donnée par un frère puis temps de partage en petits groupes

12h20 prière de midi, puis repas

14h00 répétition de chants pour ceux qui veulent

pendant l’après-midi : groupes de réflexion ou travail pratique

17h15 goûter

17h45 carrefours à partir du mardi

19h00 repas

20h30 prière du soir puis silence ou veillée au café Oyak

 

Le vendredi soir, la prière commune de 20h30 est suivie d’une prière autour de la croix.

Le samedi soir, la prière commune de 20h30 célèbre le partage de la lumière.

 

Pour s'inscrire, cliquez ici

Les papiers d'inscription se trouvent ici

Pour tous renseignements, vous pouvez écrire à jeunes@cathocambrai.com ou téléphoner au 03 27 38 12 97

Prix : 160€ (transport compris)

chèques à l'ordre de "Jeunes Cathocambrai"

ouvert à tous les jeunes de 15 à 30 ans.

 

Dieu aime la joie des jeunes et il les invite spécialement à cette joie qui se vit en communion fraternelle, à cette allégresse supérieure de celui qui sait partager, parce que "il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir" (Ac 20, 35) et que "Dieu aime celui qui donne avec joie" (2Co 9, 7). L’amour fraternel multiplie notre capacité de bonheur car il nous rend capable d’être heureux du bien des autres : "Réjouissez-vous avec qui est dans la joie" (Rm 12, 15). Que la spontanéité et l’élan de ta jeunesse se changent chaque jour davantage en spontanéité de l’amour fraternel, en courage pour répondre toujours par le pardon, par la générosité, par l’envie de faire communauté. *167


Il est important d’être centré sur deux axes principaux : l’un est l’approfondissement du kérygme, l’expérience fondatrice de la rencontre avec Dieu par le Christ mort et ressuscité. L’autre est la croissance de l’amour fraternel, dans la vie communautaire, par le service. *213 (...)

 

Il faut inclure des temps qui aident à renouveler et à approfondir l’expérience personnelle de l’amour de Dieu et de Jésus-Christ vivant. Cela se fera par divers moyens : des témoignages, des chants, des moments d’adoration, des espaces de réflexion spirituelle avec les Saintes Ecritures (...). Mais jamais cette joyeuse expérience de rencontre avec le Seigneur ne doit être remplacée
par une sorte “d’endoctrinement”. *214

 

D’autre part, il faut (...) aider les jeunes à grandir dans la fraternité, à vivre en frères, à s’entraider mutuellement, à créer une communauté, à servir les autres. *215

 

 

Article publié par Marie Payen • Publié Jeudi 09 mai 2019 • 148 visites