En selle: jour 2

Pour les plus à l'aise en VTT ce sont plus de 50km qui ont été parcourus en ce deuxième jour, les autres entre 30 et 40km ! Chacun y va à son rythme et selon son niveau. C'est une aventure en équipe, une bienveillance de tout instant sur ses coéquipiers !

Le grand vent qui souffle aujourd'hui c'est celui de Pentecôte, aucun risque d'annulation pour vents violents tous sont d'accord pour accepter les bienfaits que le souffle de Dieu mettra en chacun. La journée débute donc par l'Eucharistie ; Le Père Emmanuel Canart rappelle dans l'homélie grâce à Obélix  et Astérix que la potion magique n'est pas comparable aux dons de l'esprit donnés par Dieu. A l'approche du baccalarauréat, certains se rappellent que Dieu existe et une bougie brûlée à l'église pourrait donner le coup de pouce à l'obtention du diplôme ! La vie chrétienne n'est pas cela. Dieu veut vivre toute la course avec nous, pas seulement une étape de temps en temps ! Le Saint Esprit nous vient du coeur de Jésus donné sur la Croix.

 

Avec l'Esprit Saint on devrait pouvoir affronter les épreuves pour une vie remplie de plus d'Amour et de Vérité.

Après la messe, mise en route de la journée la plus sportive : deux parcours un petit 16km le matin, un XXXL pour ceux qui le souhaitent l'après midi, ou moins pour celles et ceux dont les jambes endolories signalent que le plus court trajet serait apprécié !

 

Arrivés sur le lieu pour le pique nique, les jeunes ont la chance de visiter la ferme de Pons de Sains qui emploie des travailleurs handicapés, qui fabrique 32t de maroilles bio chaque année, qui a d'immenses serres, un centre équestre et donne beaucoup de joie à la rhéabilitation de gens plus fragiles ! Une belle leçon de vie, une mission qu'il faut oser pour changer le coeur de la société !

 

Après le repas recherche de nouveau de popeball, la pape François a tant de choses à nous dire !

" il faut reprendre conscience que nous avons besoin les uns des autres, que nous avons une responsabilité vis à vis des autres et du monde et cela vaut la peine d'être bons et honnêtes" (229)

 

Chaque groupe se retrouve aussi pour préparer la veillée, imaginer des skeches sur DEMAIN le pire mais surtout DEMAIN, le meilleur !

 

Reprise du parcours jusqu'à Avesnes sur Helpe, où après un décrassage tous sont invités à quelques pas de danse !

 

L'abbé Emmanuel reprend le débat débuté hier sur la protetcion de la maison commune, le pape nous demande d'aimer en tétraèdre, aux sommets il nous demande d'y mettre Dieu, les autres, la nature et nous-mêmes ! Si nous retirons notre rapport à Dieu cela risque d'être dangereux, car l'homme deviendrait le centre il consommerait tout sans calculer les risques et cette exploitation conduirait à la violence ! SEULE la conversion du coeur peut nous permettre de respecter la vie, toute vie ! Dans un temps d'équipe puis individuel (de solitude) chacun réagit à ce qu'il peut faire aujourd'hui pour sa propre conversion, comment rééquilibrer mon tétraèdre ? Le sacrement de réconciliation est proposé pour nous y aider.

 

En fin de soirée, les participants se retrouvent, danses, skeches au programme pour ne pas trop refroidir la musculature ! Chants et prières pour assouplir le coeur ! La soirée s'achève à la chapelle de l'institution Ste Thérèse pour un temps d'action de grâce et d'adoration !

 

Article publié par Dorothée QUENNESSON • Publié le Lundi 10 juin 2019 • 546 visites